Tubize : le Développement solidaire (DS) revendique ses valeurs de gauche

« Continuer à faire bouger Tubize »

Najat Modhad, la présidente du CPAS, prend la tête de la liste DS suite au retrait d'Alain Rosenoer de la vie politique. Photo : V. Fifi

Le Développement solidaire (DS) avait annoncé, avant les grandes vacances, que l’ancien footballeur Walter Bassegio figurerait sur la liste qu’il soumettra en octobre au vote des Tubiziens. Mais si celui que tout le monde appelle « Walter » dans la cité du Betchard est Clabecquois depuis toujours, il est temporairement installé à Braine-le-Château et n’a pas fait le nécessaire dans les temps pour pouvoir être élu à Tubize. Il se contentera donc de soutenir le groupe de l’extérieur…

Il y aura pourtant bien un Bassegio sur la liste. Ou plutôt une : il s’agit de la sœur du footballeur, Mariana, qui se trouve à la 3e place. Le DS est emmené par la présidente du Centre public d’action sociale (CPAS) Najat Modhad, qui a repris le flambeau suite à l’annonce du retrait de la vie politique d’Alain Rosenoer. On trouve Georget Esseldeurs en 2e position, puis Jasna Cattonar derrière Mariana Bassegio, suivie du conseiller Giuseppe Caminiti.

Candidat sur la liste SPT en 2006, celui-ci a rejoint rapidement le DS après avoir participé à quelques conseils communaux en tant que remplaçant de feu Maurice Minne. « J’ai rejoint le DS parce que je me suis engagé en politique pour apporter des solutions, pas des problèmes », glisse-t-il. La liste sera poussée par le conseiller de CPAS Pierre Geerts.

En ce qui concerne le programme, le DS veut sans surprise conjuguer développement de la commune et solidarité entre les habitants. « Il faut continuer à faire bouger Tubize, confirme Najat Modhad. Il faut encore améliorer le cadre de vie et arriver à une ville propre, agréable et attractive. Nous avons mis en place le projet Fabelta, et c’est intéressant parce que le commerce crée de l’emploi. La reconversion du site de Clabecq est évidemment un nouvel enjeu majeur. »

Un pari qui sera réussi si le quartier devient esthétiquement intéressant mais aussi s’il évite l’exode des jeunes. « Nous sommes fiers de nos valeurs de gauche, reprend la tête de liste. On ne peut pas développer la ville sans penser que des gens connaissent des difficultés. Il faut aussi se donner les moyens de les aider sans se limiter au CPAS, parce que des gens n’en pousseront jamais la porte. Il faut notamment continuer à agir au niveau des quartiers. »

Titulaire de deux sièges au conseil, espérant en décrocher davantage pour se rendre incontournable dans le paysage politique tubizien, le DS se dit prêt à discuter avec tous ceux qui respecteront ses valeurs.

Vincent FIFI
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, toutes les communes, Tubize. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>