Péruwelz : Cuignet-Detombe : deux libéraux s’affrontent

 Le candidat MR et le leader IC n’ont pas su s’accorder sur une liste commune

Jean-Pierre Cuignet, chef de file du groupe Intérêts communaux (IC), regrette la dispersion des voix. Photo : Coralie Cardon

Il n’y a pas qu’à Tournai où la famille libérale, minée par des querelles de pouvoir, présentera deux listes distinctes. A Péruwelz, les Bleus n’ont pas su davantage faire fi de leurs divisions internes pour repartir unis au combat. Entre Jean-Pierre Cuignet, 61 ans, chef de file du groupe Intérêts communaux (IC) et Willy Detombe, président MR de la section locale et de la fédération du Hainaut Occidental, le torchon brûlait déjà depuis pas mal d’années.

En revendiquant chacun la pole-position à l’entame de cette campagne, tous les ingrédients étaient réunis pour que les deux hommes se tirent dans les pattes. Le clash est survenu au printemps dernier lorsque le vote des militants s’est porté sur Willy Detombe pour conduire une liste MR. La tentative de conciliation entreprise par le président Charles Michel ne parviendra pas à dissuader son opposant de créer une liste dissidente toujours sous le sigle IC. Quant à Willy Detombe, c’est au forceps qu’il a obtenu le feu vert des instances de son parti pour faire campagne sous la bannière du MR.

En se fractionnant de la sorte, les libéraux risquent de désorienter l’électeur et de faire le jeu du PS qui, avec 11 sièges, a toutes les chances de rester la première force politique de l’entité. « La multiplication des listes disperse les voix et profite toujours au parti dominant, déplore Jean-Pierre Cuignet. Sans cette division, nous pouvions décrocher un 9ème siège », affirme celui qui, en 2006, avait réalisé le 4ème score (769 voix de préférence).

Elu avec 619 voix, Willy Detombe, qui avait renoncé à son mandat car il occupait encore à l’époque des fonctions au sein de l’administration communale, ne partage pas le pessimisme de son adversaire. « En additionnant les résultats des deux listes, qui sait si nous ne ferons pas un meilleur score qu’il y a six ans. »

En fonction du verdict des urnes, le tandem divergent n’exclut pas d’enterrer la hache de guerre.

Bruno DEHENEFFE
Cette entrée a été publiée dans Péruwelz, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>