Rochefort : de nouveaux leaders face au bourgmestre François Bellot

Grand favori sur la ligne de départ : le sénateur-bourgmestre François Bellot. Il se relance dans la course au mayorat à la tête d’une liste de tendance libérale, soutenu par sa majorité absolue décrochée en 2006. Deux absents de taille cependant : les anciens échevins Mullens et Henrotin, décédés en cours de législature. Originaires de Jemelle, ils amenaient vers le clan libéral une bonne part des voix de cette localité historiquement plutôt rouge. La question est donc celle-ci : qui captera ce gros réservoir d’électeurs, la liste du mayeur avec deux candidats locaux et la fille de Guy Mullens, les trois candidats CDH ou ceux de la liste Pour (tendance PS) qui a jeté dans la bataille cinq (5 !) Jemellois ?

Au PS précisément, on présente une liste considérablement ragaillardie avec à sa tête le député provincial Pierre-Yves Dermagne mais également l’ancien directeur d’Idélux René Delcomminette ou l’échevin Yvon Herman. Le PS pour mémoire, est en majorité avec les libéraux mais n’y sont pas numériquement indispensables. L’électeur rouge – et vert par la même occasion – remarquera cependant le transfert de l’ex-leader Rudy Thérasse, passé du PS chez Ecolo au terme d’une période houleuse entre camarades.

Ecolo justement n’a pas l’intention de faire de la figuration. Propulsant la jeune Marie Lecocq en tête de liste, il devra faire sans sa figure historique Michel Bonhivers. Inconnue : quelle sera la popularité de Rudy Thérasse, désormais second de liste, chez les Verts ?

Ultime question : comment se comportera le CDH sans son ancien leader Luc Zabus qui a démissionné en cours de législature ? Les humanistes ont tourné la page et se sont reconstruits autour du populaire Thierry Lavis et du très expérimenté Albert Maniquet. S’ils ne rêvent pas d’une majorité absolue, ils espèrent bien cependant peser dans le scrutin et participer à des discussions au soir du 14 octobre. « Le PS restera-t-il encore longtemps dans une majorité où il n’a rien à dire ? », lance Thierry Lavis, un brin provocateur. Le souci c’est que le MR a déjà fait son choix : « Même si nous sommes encore en majorité absolue nous repartirons avec les socialistes », assure le bourgmestre Bellot.

Eric BURGRAFF
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Rochefort, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>