Habay : Un scrutin où tout sera possible

Depuis des législatures, le scrutin est serré à Habay. Cela se joue à un ou deux sièges entre les IC, au pouvoir (9 élus), et le CDH (8 élus), qui s’est ouvert et est devenu « Vouloir ». Les listes moins musclées risquent encore de faire la différence… On attendait Écolo mais finalement, ce sera le vide vert à Habay. Il reste donc la liste Autrement de l’échevin Daniel Schutz qui avait fait pencher la balance en 2006, suite à un accord avec les IC, moyennant un poste d’échevin et la présidence du CPAS, et la liste de tendance socialiste « Alternative », emmenée par son seul élu, Stéphane Braconnier.

Le bourgmestre Serge Bodeux (MR), qui emmène les IC, présente une équipe diversifiée, avec dix nouveaux, et pluraliste. Si les échevins Martine Simon, Olivier Barthélemy et Philippe Guillaume poursuivent, deux fortes têtes disparaissent : Gérard Mathieu et Jacques Laurent. « Une équipe soudée qui entend poursuivre le travail accompli, explique le maïeur. Pas de taxe en hausse, on est déjà au plafond, et s’il faut retarder un projet pour équilibrer, on le fera. » Des projets, les IC en ont, notamment la poursuite de construction-rénovation d’écoles, mais aussi des dossiers énergie, mobilité et la réhabilitation du fameux hôtel du Châtelet auquel la minorité était opposée.

La liste Vouloir (ex-CDH), emmenée par la députée provinciale Isabelle Poncelet et Pierre-Louis Uselding, entend bien revenir à la barre. Une liste structurée, tournée vers l’ouverture, symbolisée par le vert et l’orange de son logo qui montre aussi l’enjeu du développement durable. Elle propose un pouvoir plus à l’écoute des citoyens, ce qui a déjà été fait lors de rencontres citoyennes qui ont permis de faire mûrir le programme.

Les arbitres seront « Autrement », la liste de Daniel Schutz qui a préféré garder sa spécificité plutôt que fusionner avec la liste IC. « On a amené de la stabilité et on a fait du boulot sérieux. On a acquis de l’expérience avec des dossiers pointus comme l’éolien. » Il y aura 14 nouveaux sur 19, avec le social, l’énergie et le logement comme thèmes forts.

Enfin, Alternative (ex-PS), qui compte six candidats de moins de 30 ans, aspire à faire partie d’une majorité tout en augmentant son nombre d’élus. « L’objectif est de finaliser les projets en cours tout en réalisant ceux qui traînent… » Tout est donc possible, mais les IC, s’ils sont au pouvoir, veulent une majorité forte.

Jean-Luc BODEUX
Cette entrée a été publiée dans Habay, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>