Ecaussines : Six formations sont en lice

Déchirée depuis longtemps, la majorité sortante ne sera pas reconduite,  l’électeur est maître du jeu

Qui emportera le scrutin à Ecaussinnes ? Entre les 6 formations en lice, bien malin qui pourrait le dire… Et à vrai dire, la majorité devrait probablement se jouer à trois.

Rétroacte : en 2006, trois formations hybrides étaient en lice : Ecaussinnes Plus (liste de la bourgmestre sortante Béatrice Bulteau), Pour Ecaussinnes (cartel de PS, MR et Ecolo) et ACé, liste citoyenne. Avec un seul siège décroché, Christine Hemberg y a joué le rôle de balancier, et a choisi de gouverner la commune avec Ecaussinnes Plus (10 sièges), renvoyant du coup Pour Ecaussinnes (10 sièges aussi) dans l’opposition. Depuis, ces deux dernières formations ont éclaté. Bulteau pousse la liste Ensemble, d’intérêts communaux et CDH notamment, dont la tête est Sébastien Deschamps, 2ème échevin sortant. Ecaussinnes Plus a éclaté en trois listes clairement affichées politiquement : le PS, mené par Xavier Dupont, Ecolo, mené par Thierry Severs (ancien de la liste ACé citoyenne qui affiche plus ouvertement sa couleur verte), et les libéraux sous la bannière RL, menée par Fabien Palman (nouveau citoyen d’Ecaussinnes), et poussée par Jean Dutrieux, ex-bourgmestre. Christine Hemberg, première échevine sortante, libérale, est tête de liste ACé, Association citoyenne Ecaussinnoise. Et un autre outsider, Albert Vandyck, ex-échevin de 2000 à 2006, libéral dissident, est tête de liste d’une formation 100 % FDF baptisée Ecau-Village.

Fort de ses 1.250 voix en 2006, Sébastien Deschamps affiche son ambition maïorale. Le socialiste Xavier Dupont caresse lui aussi cette ambition au sein d’une coalition. Et Jean Dutrieux aussi, en cas de succès personnel aux élections. En 2006, ce bourgmestre sortant libéral avait récolté 1.600 voix. Ce n’est pas sa condamnation, en avril 2012, à un an avec sursis (et à une inéligibilité) qui le dérange : il a fait appel contre ce qu’il estime toujours « un complot politique ». Confiant, l’homme dit avoir des éléments pour le prouver. Quitte à prendre ses responsabilités en cas de nouvelle condamnation – il disparaîtrait du paysage politique local.

Dans ce panel des plus diversifiés du Hainaut, et où de nombreux individus ont changé de formation avec le temps, seul l’électeur sera à même de tirer les atouts des uns et des autres, quitte à jouer des voix de préférence. Une unanimité : que plus jamais ne règne, dans la cité de l’Amour, les inimitiés qui ont pourri l’ambiance au sein du collège sortant.

Gisèle MARECHAL
Cette entrée a été publiée dans Écaussinnes, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>