Wemmel : le bourgmestre Christian Andries se bat contre la Lijst W.E.M.M.E.L.

C'est une rivalité sans merci qui oppose à Wemmel la liste du bourgmestre à la Lijst W.E.M.M.E.L. Photo J. Lempereur

Christian Andries (LB-indépendant) est bourgmestre de Wemmel depuis trois ans. Il a succédé à Marcel Van Langenhove (LB-indépendant), qui rejoint aujourd’hui pour la pousser la Lijst Wemmel (opposition flamande) après, dit-il, avoir été écarté de la Liste du Bourgmestre avec deux autres collègues Open-VLD. Sous le feu des critiques de l’opposition qui l’accuse d’avoir divisé les Wemmelois, Christian Andries réaffirme sa volonté de travailler pour le bien-être de tous les habitants. Au-delà du clivage linguistique.

Votre prédécesseur et actuel échevin Marcel Van Langenhove dit ne plus avoir été invité aux réunions de la Liste du Bourgmestre lorsque vous êtes devenu maïeur en 2010. Vous l’avez écarté ?

Pas du tout ! Il s’est exclu lui-même, tout comme Madame Van der Straeten et Madame Moreau. J’ai proposé à Monsieur Van Langenhove de rester sur la Liste du Bourgmestre mais il ne m’a jamais répondu. Madame Van der Straeten, elle, n’a pas accepté que je lui retire la compétence de l’Enseignement francophone qu’elle délaissait pourtant complètement. Elle a alors commencé à me dénigrer. Aujourd’hui, ils ont tous les trois décidé de rejoindre cette liste extrémiste qu’est la Lijst Wemmel.

Le terme est fort…

Oui, et je l’assume. Il s’agit d’une liste unilingue flamande sur laquelle se trouvent quatre candidats NV-A. La Lijst Wemmel se profile comme bilingue pour attraper quelques voix francophones mais il n’en est rien. Je compte avertir les Wemmelois qu’il s’agit d’une pure tricherie. Walter Vansteenkiste (NDLR : conseiller communal d’opposition qui tire la Lijst W.E.M.M.E.L) ne peut pas dire que sa liste ait toujours été pour la paix communautaire.

Certains voient dans le rassemblement Liste du Bourgmestre-Intérêts Communaux la volonté de se réunir entre partis francophones. N’est-ce pas aussi de nature à attiser les tensions communautaires ?

Pourquoi faut-il toujours parler de partis ? Tous les candidats de la Liste du Bourgmestre sont bilingues. Il y a des néerlandophones, des francophones… Tous modérés. Je suis en tout cas très content que les Intérêts Communaux aient enterré la hache de guerre afin que nous puissions travailler ensemble pour la commune. Je suis contre les dissensions.

L’opposition vous reproche pourtant d’avoir divisé la classe politique et par là même les Wemmelois…

C’est de bonne guerre ! Mais donnez-moi un projet de la majorité approuvé par l’opposition… Il n’y en a pas. Ils sont très peu constructifs. Ils passent leur temps à porter plainte pour tout et n’importe quoi au lieu de venir avec des projets qui tiennent la route et que j’aurais pu applaudir des deux mains. Non, l’opposition est toujours à l’affût de la moindre petite faute sur le plan communautaire. En trois ans, Monsieur Vansteenkiste n’a jamais mis les pieds dans mon bureau. Je n’ai jamais reçu un seul mail ou un seul coup de fil de sa part. Où sont la coopération et la bonne volonté ?

On vous dit davantage tourné vers les francophones, majoritaires à Wemmel… Qu’en dites-vous ?

Cette question n’a pas lieu d’être. Je travaille autant pour les francophones que pour les néerlandophones.

Mais vous vous décrivez vous-même comme « francophile »…

(Rires) Ça veut tout simplement dire que j’aime la culture francophone. Je suis professeur de français. Alors oui, on peut dire que je suis plus tourné vers le français. Je n’ai pas dit vers les francophones… Il faut être ouvert !

Vous souhaitez exercer un deuxième mandat, complet celui-ci, en tant que bourgmestre ?

Laissons les électeurs décider mais personnellement, j’ai envie de poursuivre. La tâche est loin d’être terminée…

Quels sont justement les projets que vous aimeriez mener à bien si vous êtes réélu ?

Une de mes priorités est la sécurité. Je souhaite améliorer le fonctionnement de la police. Il doit y avoir plus de gardiens de la paix. Je souhaite aussi reconvertir le complexe communal du Zijp pour qu’il puisse accueillir des activités culturelles et d’autres festivités. La bibliothèque doit par ailleurs être agrandie. J’aimerais aussi y instaurer un espace destiné aux activités culturelles. Enfin, je veux continuer à investir dans l’aménagement des rues, dans les écoles et dans les infrastructures sportives, tout en tenant compte du budget bien évidemment.

Jérémie LEMPEREUR
Cette entrée a été publiée dans Région flamande, toutes les communes, Wemmel. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>