Waterloo : le FDF vise 2 élus

Luc De Ridder est  à la tête d’une liste incomplète

Ce ne sera donc pas sous la bannière « Liberté et démocratie », parti dont il fut le seul élu pendant six ans au conseil communal. Ni sur la liste « Mieux vivre à Waterloo », nouveau groupe qu’il a rejoint l’espace de quelques mois l’hiver dernier. Ou encore du MR, auprès duquel il a fait une offre de services. Non, rien de tout cela. Pour cocher le nom de Luc De Ridder lors des prochaines élections communales, il faudra se tourner vers le FDF.

Cet administrateur de société et gestionnaire de patrimoines immobiliers de 59 ans a enfin trouvé son nouveau port d’attache. Olivier Maingain et Patrice Horn sont venus lui proposer la tête de liste il y a quelques semaines. « Nous avons donc eu très peu de temps, explique celui qui, en 1982, militait déjà au sein de l’UDRT, un parti qui défendait les indépendants. D’où le fait que la liste soit incomplète. »

Son arrivée a néanmoins provoqué certains remous au sein du FDF local. En mai, celui-ci envoyait un communiqué de presse actant la désignation d’Adelina Hortal Maria comme tête de liste. « Cette nomination n’avait aucune valeur car elle n’a jamais été avalisée par le bureau, précise Luc De Ridder, qui espère obtenir deux élus. Il s’agit d’un coup de force de certaines personnes. »

Pour le reste, le parti amarante salue certains aspects du bilan de la majorité, notamment dans le domaine de la culture, du sport ou de l’embellissement du centre de Waterloo. Il tire par contre à boulets rouges sur la gestion des finances. « La majorité manque de vision d’avenir et de rigueur, poursuit-il. Nous avons raté plusieurs fois l’occasion d’assainir les finances. Notamment avec le projet Bella Vita, que nous aurions pu acheter et revendre en faisant une belle plus-value. Il est important de mettre sur pied une régie foncière pour éviter ce genre de situation. »

Pour le reste, le FDF exige un devoir de transparence des élus et un nouveau plan de mobilité : « Il faut aussi arrêter de laisser le développement urbain de Waterloo aux promoteurs immobiliers. Et au niveau de la sécurité, il est temps que les policiers retournent dans la rue ! »

Voici la liste : 1. Luc De Ridder. 2. Irène Moers. 3. Daniel Vancampenhout. 4. Frédéric Goffard. 5. Grégory Hanocq. 6. Corentin Scavée. 7. Laurence Felot. 8. Marianne Anciaux. 9. Dominique Pleeck. 10. Marie-Claire Bero. 11. André Cuvelier. 12. Nora Niessner. 13. Sabrina Jhek-Louis. 14. Florence Faitot. 15. Bernard Scavée.

Xavier ATTOUT
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, toutes les communes, Waterloo. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Waterloo : le FDF vise 2 élus

  1. Raymond Grenier dit :

    Ce qu’il y a de bien avec les gens du FDF, pour reprendre la célèbre formule signée Michel Audiard dans “les Tontons flingueurs”, c’est qu’ils osent tout et que c’est souvent à ça qu’on les reconnaît…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>