Mons : Georges-Louis Bouchez va-t-il gagner son pari ?

S'il amasse beaucoupde voix de préférence, Georges-Louis Bouchez deviendra le vrai leader du MR montois. photo AVPRESS

Bien sûr, ils ne sont pas adversaires directs. Le jeune leader du MR montois Georges-Louis Bouchez est tête de liste pour les communales. Bernard Beugnies, l’actuel échevin des finances de la cité du Doudou, aurait bien aimé, lui aussi, se retrouver sur cette liste. Mais son ambitieux cadet en a décidé autrement. Désireux d’offrir du sang neuf à l’électeur bleu, il a envoyé son aîné sur la liste provinciale. Les deux hommes ne s’affronteront donc pas directement. Pourtant, bien qu’ils s’en défendent, un match va les opposer. Du nombre de voix de préférence qu’ils décrocheront l’un et l’autre dépendra leur poids au sein de la famille libérale montoise.

« C’est une particularité de Mons, confirme Bernard Beugnies. Le district correspond à la ville. Dans les faits, il y aura donc match puisque le nombre d’électeurs est quasiment le même, à l’exception des étrangers qui ne votent pas à la Province. On ne manquera donc pas de regarder les voix de préférence. Par exemple, est-ce que le dernier de la liste à la commune, Richard Miller, fera plus de voix que Georges-Louis Bouchez qui a pris un risque considérable vu son jeune âge ? S’il ne fait pas un bon score, son pari sera perdu. Mais que ce soit clair, il n’y a pas de guerre entre nous. Toutes ces rumeurs viennent surtout de l’extérieur. Il ne faut pas y donner trop de crédit car ça fait le jeu des listes concurrentes. Néanmoins, il aurait pu m’écarter plus élégamment. C’est quand même Richard Miller et moi qui l’avons recruté. J’ai mis sur pied un plan de gestion pour Mons qui court jusqu’en 2015 et j’aurais aimé pouvoir le contrôler. »

De son côté, Georges-Louis Bouchez refuse de parler de match avec Bernard Beugnies. « Je me suis suffisamment expliqué là-dessus par le passé. C’est fini. Par contre, si je fais plus de voix que Richard, je deviendrai réellement le patron du MR à Mons. Dans le cas contraire, ce sera encore lui. Mais qu’on cesse de me faire passer pour le roquet qui veut faire le ménage. »

Frederic DELEPIERRE
Cette entrée a été publiée dans Mons, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mons : Georges-Louis Bouchez va-t-il gagner son pari ?

  1. ghuisoland dit :

    Quelle belle diversité d’articles consacrés aux élections communales de Mons…Un article sur le PS, un autre sur GLB, encore un sur Elio, un sur le MR, ect. Je ne savais pas qu’il n’y avait que 2 partis à Mons où apparemment il n’y aucun partis d’opposition. A quand un vrai travail journalistique qui montrera aux électeurs un regard neutre et objectif sur l’ensemble des partis en course? avec leurs forces et faiblesses, leurs visions…plutôt que d’encenser la politique “spectacle” et la “peoplelisation” politique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>