Berchem : Riguelle devrait rempiler, mais avec qui ?

On a affaire à une majorité poussiéreuse. Il faut dépoussiérer tout ça. » Marc Ghilbert, tête de liste PS à Berchem-sainte-Agathe, n’y va pas par quatre chemins pour évoquer le bilan du bourgmestre sortant. Un bourgmestre qui, lui, se montre satisfait. « Nous avons accompli 90 % de notre déclaration de politique générale », affirme Joël Riguelle (CDH). Santé, boom démographique, sécurité, tout y passe. « Le dossier du centre de revalidation Valida est une réussite. Nous avons sauvé des emplois et des lits. Nous avons aussi augmenté le nombre de places dans les crèches et les écoles pour faire face au boom démographique. La place Schweitzer va devenir un vrai bijou et la sécurité est bonne, nous avons très peu de délinquance, même s’il faudrait plus d’agents de proximité. »

Les finances sont également au beau fixe. « Si l’on devait donner une note à cette majorité, ce serait une distinction », ajoute Michel Vander Mynsbrugge, tête de liste MR, dont les 7 sièges se sont ajoutés aux 11 de la Liste du Bourgmestre Riguelle (pour une majorité très confortable de 18 sièges). Réplique de Marc Ghilbert : « Quand on s’attribue soi-même son bulletin, on se donne des bons points. » Un avis que partage Christian Boucq (Ecolo-Goen) : « La gestion de la précédente législature a été rigoureuse mais froide, sans côté humain. La majorité communique sur les grands travaux, sur ce qui « fait joli », mais des quartiers sont laissés de côté. Il y a aussi une absence de politique de jeunesse. Tous ceux qui ne sont pas dans des mouvements scouts sont abandonnés. »

« Manque de communication »

PS comme Ecolo s’accordent : c’est le manque de communication qui caractérise le plus la majorité. « L’opposition n’a pas un seul mot à dire », dénonce Marc Ghilbert. « Ce n’est pas au conseil que se prennent les décisions politiques concernant la commune. Jamais un conseil n’a duré plus de deux heures, bien souvent il est bouclé en trente minutes. » Christian Boucq parle d’hégémonie.« Ils ont peur de demander l’avis des citoyens. Alors, ils ne communiquent que pour dire ce qu’ils ont déjà fait. Cela crée des situations intenables, comme à Schweitzer où les comités de quartier ont été associés mais pas écoutés. » « Notre bourgmestre est un acteur, il joue dans des pièces de théâtre. Il sait donc comment avoir l’air sympathique. J’ai vu son vrai visage », ajoute Marc Ghilbert.

La Liste du Bourgmestre Riguelle ressemble à un rouleau compresseur et le mayeur devrait rempiler. Sans enjeux, ces élections ? Christian Boucq n’est pas d’accord : « Elles peuvent être l’occasion d’un bouleversement majeur. » PS et Ecolo espèrent gagner des sièges pour peser sur la politique communale, et même, qui sait, devenir incontournables pour la nouvelle majorité.

Camille WERNAERS
Cette entrée a été publiée dans Berchem-Sainte-Agathe, Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>