Braine-le-Château : qui veut faire renaître le Hain?

Une commune, un enjeu Enfin un vrai cours d’eau à valoriser !

Le paysage politique castellobrainois va-t-il changer en octobre ? Oui et non. Le bourgmestre Gérard Lemaire cédera le relais mais le premier échevin Alain Fauconnier emmènera le Renouveau brainois (RB)… vraisemblablement vers une nouvelle victoire. C’est qu’en plus de disposer d’une majorité absolue, le RB a intégré pour une partie de l’opposition, à savoir plusieurs membres d’Unis dont le chef de file Francis Brancart.

Mais le paysage tout court, lui, pourrait bien évoluer dans les années qui viennent. En effet, un de ses éléments essentiels, le Hain qui traverse la commune de part en part et relie Wauthier-Braine à Braine-le-Château, va enfin prendre des allures de cours d’eau normal. Son statut d’égout à ciel ouvert n’est plus d’actualité depuis la mise en service de la station d’épuration de l’Intercommunale du Brabant wallon.

C’est tout récent mais on peut enfin respirer sans crainte en passant sur le pont qui jouxte le très beau moulin banal. Du côté du RB, on a intégré ce changement dans quelques propositions.

« On va s’en occuper. À côté de l’auto-épuration naturelle, il faudra sans doute une action mécanique pour enlever la vase et désensabler certaines zones, notamment du côté du Moulin banal, confirme Alain Fauconnier. Nous avons déjà pris des contacts avec les services spécialisés de la Région wallonne pour programmer des curages. Il faudra aussi poser des gabions le long des berges qui ont souffert lors des dernières crues. »

Des interventions qui resteront mesurées : il faut procéder par étape, peut-être en remontant le cours d’eau à partir de la frontière avec Tubize. Des actions seront sans doute aussi entreprises avec l’aide du contrat de rivière, notamment pour lutter contre les plantes invasives.

Mais le RB n’est pas chaud pour de gros travaux de mise en valeur du Hain enfin épuré.

« Il traverse beaucoup de propriétés privées et hors des villages, on est dans des zones agricoles : laissons d’abord faire la nature, on sait qu’elle va très vite », indique Alain Fauconnier.

Daniel de Galan (WBCN), lui, concède d’emblée que ce changement de la qualité du cours d’eau n’a pas été pris en compte dans le programme. Si ce n’est dans sa dimension de lutte contre les crues, avec la nécessité de ne pas urbaniser aveuglément la commune.

Côté Écolo par contre, le Hain fait l’objet d’attention pour une autre raison : pourquoi ne pas utiliser ce cours d’eau enfin « fréquentable » pour produire de l’énergie.

« Il y avait des moulins, des filatures qui tiraient parti de la rivière il y a quelques dizaines d’années, explique la tête de liste, Patrick Delmée. Pourquoi pas un projet hydroélectrique autour duquel les autres communes de l’Ouest pourraient collaborer, et en ouvrant aussi la porte à l’investissement des citoyens ? »

Vincent FIFI
Cette entrée a été publiée dans Braine-le-Château, Région wallonne, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>