Saint-Nicolas : les conflits internes du PS minent la politique communale

Saint-Nicolas souffre d’un faible revenu par habitant qui limite les rentrées financières

Les mandataires communaux devraient compenser le manque de rentrées financières par des aides européennes, estime l'opposition. Photo : M. Tonneau

Avec un revenu moyen 2009 de 21.229 euros par déclaration, Saint-Nicolas a, sur bien des aspects, de quoi envier Nandrin (35.000 euros), Ans (24.816 euros) et même Liège (22.322 euros). Et les pertes causées tant par la déconfiture de Dexia que par la restructuration liégeoise des activités d’ArcelorMittal ne sont pas pour lui mettre du baume au cœur. « Nous faisons avec le budget qu’on a, nous n’avons pas augmenté la fiscalité communale et ce ne sera pas le cas non plus en 2013 », nuance le bourgmestre (PS), Jacques Heleven.

Tout va-t-il bien pour autant dans le meilleur des mondes ? « La majorité manque de souffle et de vision, elle devrait davantage aller chercher des subsides et financements », répond Dominique Decoster, seule représentante d’Ecolo au conseil communal. Une proactivité que réclame aussi Gilbert Fransolet pour le groupe Ensemble (opposition CDH et alternative socialiste) : « Les bisbrouilles au sein du PS ont mis la commune sous couveuse pendant six ans, il n’y a plus eu de projet novateur, regrette-il. Nous n’avons bénéficié d’aucun subside Feder, rien ne bouge, il faut absolument aller chercher l’argent là où il est. » L’insécurité, le manque de propreté dans certains quartiers, l’absence d’une vraie police de proximité figurent aussi parmi les doléances d’Ensemble et d’Ecolo.

« Il est vrai que certains citoyens s’obstinent à laisser leurs déchets dans la rue et à ne rien trier, concède le bourgmestre, Jacques Heleven. Nous avons fait de longues campagnes de prévention mais nous avons récemment décidé en collège de police qu’il était temps de passer à la répression. Huit agents de quartier vont être affectés à cette surveillance. » La commune, insiste-t-il, vit en fonction de ses moyens. Elle ne s’endette pas. Ne s’endort pas non plus : « Nous avons un hall omnisports et un terrain de football, par exemple, qui sont gratuits. Nous sommes aussi en train de construire une nouvelle crèche et nous multiplions les services pour les personnes âgées. »

Joël Matriche

Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Saint-Nicolas, toutes les communes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>