Schaerbeek : le CDH détient les clés

De gauche à droite, les têtes de liste à Schaerbeek pour le 14 octobre : Bernard Clerfayt (FDF), bourgmestre en place ; Isabelle Durant (Ecolo) ; Denis Grimberghs (CDH) ; Laurette Onkelinx (PS) ; Georges Verzin (MR). © alain Dewez, pierre-yves Thienpont, rené Breny.

Schaerbeek n’est pas Anvers, mais la commune bruxelloise vibrera elle aussi d’une façon particulière le 14 octobre. Toutes proportions gardées, là se joue l’« autre » mère des batailles locales. A Anvers, il y va rien moins que de la survie du pays. A Schaerbeek, (beaucoup) moins grave, c’est l’intensité de l’affrontement qui frappe – en écho à la vraie petite tragédie politique dont la Cité des ânes avait été le théâtre le soir du dimanche 8 octobre 2006, quand le duo Clerfayt-Durant avait refermé les portes devant Laurette Onkelinx, la vice-Première socialiste, qui re-joue gros six ans plus tard.

L’annonce par Isabelle Durant que le préaccord, rendu public, entre la liste du bourgmestre (de Bernard Clerfayt, FDF), le CDH (de Denis Grimberghs) et son parti, Ecolo, était non seulement son premier choix mais encore son choix tout court (c’est ça ou l’opposition, ce qui zappe automatiquement le PS de Laurette Onkelinx) a eu pour effet, selon ses propres termes, de « clarifier » le jeu pour l’électeur – accessoirement de réveiller des tensions au sein d’Ecolo : voir l’interview de l’échevine Tamimount Essaoudi, mercredi.

En fait de « clarification », on se retrouve aujourd’hui, tenant compte du positionnement d’Isabelle Durant, avec quatre modèles d’alliances possibles (lire ci-contre). Et un arbitre au milieu : le CDH.

Donnant-donnant

L’électeur votera, le centriste-humaniste tranchera. Plus que jamais, l’ex-PSC, avec son format réduit, s’impose en « parti-pivot ». Il pourrait l’être dans plusieurs communes bruxelloises, ce qui laisse entrevoir de possibles « donnant-donnant » à l’issue du scrutin : à Molenbeek, Ixelles, Boitsfort aussi, le CDH pourra vraisemblablement faire pencher la balance s’il le désire ; pour ou contre Moureaux à Molenbeek, pour faire équipe avec les bleus-rouges ou les verts-FDF à Ixelles, pour Deleuze ou Payfa à Boitsfort… Sans parler de Joëlle Milquet à Bruxelles-Ville, au centre du jeu.

En l’occurrence, à Schaerbeek, Denis Grimberghs détient les clés. Le démocrate-chrétien a, on l’a dit, signé un préaccord liant son CDH aux deux partenaires de la majorité actuelle, soit la liste du bourgmestre de Bernard Clerfayt et les verts d’Isabelle Durant.

Tous en conviennent : l’alliance est imparable si ces trois formations marquent des points le 14 octobre. Elles ont assez dit qu’elles souhaitent gouverner ensemble : si l’électeur le leur demande…

Tout change, évidemment, si les trois ne disposent pas de la majorité, en nombre de sièges, au conseil communal – d’autres formules émergeront alors, logiquement.

Surtout, il y a la troisième hypothèse, médiane : tout se complique s’ils refluent par rapport à 2006… Et là, dans le genre, la petite phrase de Benoît Lutgen mardi soir vaut son pesant de panique à bord : « Si l’accord électoral de Schaerbeek n’est pas acclamé par la population, il faudra en tirer les conclusions », a lâché le président du CDH sur le plateau de RTL-TVi… Vous avez dit : « acclamé » ? Traduisez : sauf plébiscite pour la troïka précitée, le CDH aura les mains libres. De fait, Denis Grimberghs n’a formulé d’exclusive contre quiconque. Et son programme est loin d’être incompatible avec celui de Laurette Onkelinx. Alors ? Rien. Il attend le « signal » de l’électeur, comme ils disent.

David Coppi
Cette entrée a été publiée dans Région de Bruxelles-Capitale, Schaerbeek, toutes les communes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>