Wemmel : le FDF inquiète Christian Andries

l’enjeu

En 2006, sur 23 sièges au Conseil, la Liste du Bourgmestre en obtenait 11 contre six pour la formation francophone Intérêts Communaux, 5 pour le Kartel Wemmel et 1 pour le Vlaams Belang. Aujourd’hui, augmentation démographique oblige, 25 sièges sont à pourvoir. La majorité passe donc de 12 à 13 sièges. Mais les choses ont bien changé en six ans.

Lorsqu’en 2010, Christian Andries (LB-indépendant) devient bourgmestre, il s’allie avec IC dans le but de former une majorité confortable. Les deux formations n’en font aujourd’hui plus qu’une, majoritairement francophone, pour se présenter devant les Wemmelois. Les jeux sont-ils pour autant déjà faits ? Christian Andries est-il certain de rempiler pour six ans cette fois ? Pas si sûr. Voici les cinq principaux enjeux du scrutin.

1Le score de l’Union des Francophones. C’est l’une des grandes inconnues. Wemmel est la seule commune à facilités de la périphérie où le FDF mène sa propre liste, sans autres partis. Il s’agit d’une liste incomplète de sept candidats tirée par Cynthia Kiss. Et cette situation inquiète le bourgmestre sortant qui craint qu’elle ne déforce sa liste au profit de la Lijst W.E.M.M.E.L. « Si l’Union des Francophones aide à mettre un échevin LW en place, les francophones de la commune n’apprécieront pas beaucoup », affirme Christian Andries. La tête de liste UF explique vouloir offrir une alternative aux citoyens. « Nous tenons un discours cohérent et nous n’avons pas, comme tous les autres, retourné notre veste, lance Cynthia Kiss. Nous nous sommes détachés de la Liste du Bourgmestre car Christian Andries a pour seul objectif d’obtenir le mayorat. » Mais l’Union des Francophones répondrait-elle a l’appel du pied de la Liste du Bourgmestre dans le cas où cette dernière n’obtiendrait pas la majorité ? « Je ne me prononce pas sur cette hypothèse », répond Mme Kiss.

2Le bulletin d’Andries. Le bourgmestre sortant, qui vient de passer trois ans à la tête de la commune, est soumis au jugement des Wemmelois. Stop ou encore ? En 2006, Christian Andries (LB-indépendant) obtient 1.105 voix de préférence, derrière le bourgmestre sortant Marcel Van Langenhove (LB-indépendant). Les deux hommes se transmettront l’écharpe à mi-mandat. Mais lors de son arrivée à la tête de la commune en 2010, Christian Andries opère quelques changements de compétences parmi ses échevins et met en place une majorité avec la formation francophone Intérêts Communaux. La pilule passe mal. Trois élus néerlandophones, dont Marcel Van Langenhove, disent aujourd’hui avoir été écartés de la Liste du Bourgmestre dès 2010. Ils n’auraient plus été invités aux réunions précédant chaque conseil communal. Marcel Van Langenhove, Monique Van der Straeten et Jacqueline Moreau figurent aujourd’hui sur la liste d’opposition W.E.M.M.E.L. Le bourgmestre se défend de toute tentative d’exclusion. Il se dit « fier » de son bilan et annonce que « le travail n’est pas fini ». Quelle note les Wemmelois lui donneront-ils ? C’est l’une des inconnues décisives du scrutin.

3La popularité de Van Langenhove. L’ancien arbitre de football est très populaire à Wemmel. Bourgmestre de 2001 à 2009, il est champion des voix de préférence. En 2006, il caracole en tête avec 1.356 voix. Les épisodes mouvementés survenus au sein de la Liste du Bourgmestre après 2010 le feront changer de camp. Il pousse aujourd’hui la Lijst W.E.M.M.E.L. Servira-t-il d’attrape-voix pour la liste d’opposition ou sa popularité baissera-t-elle d’un cran ? Lui ne cache pas sa volonté d’occuper à nouveau un poste à responsabilités…

4Les ambitions dans la Liste du Bourgmestre. Les jeux pourraient s’ouvrir à l’intérieur même de la Liste du Bourgmestre au lendemain de 14 octobre. Il faut dire que les appétits sont grands. L’échevin Roger Mertens (IC-CDH), troisième sur la Liste du Bourgmestre, avait réalisé en 2006 le premier score francophone, derrière Marcel Van Langenhove et Christian Andries. Lorsque le maïeur sortant s’est allié avec sa formation pour former une majorité, il s’est vu confier de nouvelles compétences comme les Travaux publics, le Patrimoine ou encore la Gestion des eaux. Et il ne fait pas grand secret de son envie de se porter candidat au poste de bourgmestre. « J’attends de voir si les électeurs me donnent un signal le 14 octobre », confie-t-il. Un autre nom circule aussi. Celui de l’échevin des Finances et de l’Enseignement francophone Bernard Carpriaux (LB-MR), qui pousse la liste. Un demi-mandat avec Christian Andries à nouveau ?

5Le score de la « nouvelle » Lijst W.E.M.M.E.L. Ne dites plus Kartel WEMMEL mais bien Lijst W.E.M.M.E.L. La liste tirée par le conseiller communal d’opposition Walter Vansteenkiste (indépendant) veut marquer la rupture avec cette image de liste nationaliste qui lui colle à la peau (trois candidats sont étiquetés NV-A). Changement de fond ou purement cosmétique ? La formation, dont les candidats sont tous issus de partis flamands ou indépendants, se veut en tout cas résolument ouverte. « Nous aimerions que francophones et néerlandophones évoluent dans la même direction au lieu de s’éloigner les uns des autres », affirme M. Vansteenkiste. Sa liste, qui compte aussi des candidats francophones, mène une campagne jeune et dynamique. Site internet, page Facebook, compte Twitter… Les candidats misent clairement sur les nouvelles technologies face à une Liste du Bourgmestre plutôt ronronnante. Cela paiera-il ?

Jérémie Lempereur
Cette entrée a été publiée dans Région flamande, toutes les communes, Wemmel, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Wemmel : le FDF inquiète Christian Andries

  1. Francis De Kelver dit :

    Au mois de mai madame Sarels, jusqu’alors présidente du FDF de Wemmel, a « tourné casaque » . Elle a cru bon devoir rallier la liste LB.
    Dimanche, les électeurs FDF, lui feront savoir combien ils ont apprécie ce geste, en votant pour la seule et vraie liste francophone à Wemmel UF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>