Tournai : à l’Athénée Campin, on apprend aussi à voter

Tous les élèves inscrits en secondaire ont participé aux votes derrière les « vrais » isoloir de la Ville de Tournai. Il y avait aussi des assesseurs pour le bureau de vote et celui du dépouillement et même des témoins de partis qui vérifiaient que tout se passe dans la légalité. © Coralie Cardon.

Pour faire çà, autant qu’il ne vienne pas voter », peste Kevin. Enrôlé au dépouillement du vote des délégués de classe, cet élève de rhéto n’a pas apprécié l’humour d’un de ses congénères qui a écrit « Chuck Norris » sur son bulletin de vote. « Moi je trouve çà rigolo », sourit un autre « assesseur ». Une bonne dizaine d’élèves s’entassent dans cette petite classe de l’Athénée Robert Campin à Tournai. Ils comptent, trient, cachettent les bulletins de vote qu’ils viennent de retirer des urnes. « Ce sont les vraies urnes utilisées par la Ville de Tournai, explique Sarah Dawdy, la professeur d’histoire à l’origine de cette journée électorale au sein de l’établissement. Nous avons aussi emprunté les isoloirs. » Ce jeudi matin, les 860 élèves du secondaire de l’Athénée ont en effet voté pour élire leurs délégués de classe. Une initiative annuelle mais qui, cette fois, avait été calquée sur le modèle exact d’une élection communale. « Il y a d’abord eu une période d’appel aux candidats, raconte Sarah Dawdy. Ensuite, ils se sont présentés auprès de leurs classes, ont confectionné leur propre affiche avant d’entamer leur campagne. »

Comme les politiques, les candidats délégués ont distribué des tracts et ont même présenté leurs idées devant l’assemblée des élèves de leur degré d’étude. « Je me suis présentée cette année parce que beaucoup de copains me l’ont demandé, explique Mathilde Tellin, candidate-déléguée en rhéto. Je n’avais pas vraiment de programme parce que je ne voulais pas faire de promesses qui ne seraient pas tenues. Par contre, j’ai dit que je serai à l’écoute des élèves et que je les aiderai à dénouer des problèmes relationnels ou scolaires. » Seule candidate en rhéto, Mathilde avait la certitude d’être élue cette fois.

« C’est vrai qu’il y a eu plus d’engouement chez les élèves du premier et du second degré où une dizaine de candidats se sont présentés, explique la professeur d’histoire. Mais tous les élèves ont participé soit en votant soit en étant assesseur. Ils ont chacun reçu une convocation les invitant à se présenter au bureau de vote et/ou à être assesseur. » Et à voir l’effervescence qui régnait ce jeudi au sein de l’établissement, cette élection fut un réel événement pour les et leurs professeurs.

Dans la salle de gym, les derniers élèves font la file pour aller voter. Tout a été prévu, rien n’a été négligé : des assesseurs qui filtrent l’entrée à ceux qui vérifient les convocations et donnent les bulletins pendant que d’autres contrôlent les urnes. Derrière les isoloirs, Hugo, Delil, Rodrigue et Guillaume jouent quant à eux les témoins de partis. « C’est important d’être là pour éviter d’éventuelles corruptions, explique Hugo, un jeune étudiant Australien. Chez moi aussi le vote est obligatoire, je trouve çà intéressant de nous montrer comment çà marche. »

Tous ces jeunes avouent que l’expérience leur a donné une autre vision de la politique. « Il faut s’y intéresser parce que c’est important pour notre vie, explique Rodrigue. Mais c’est vrai que jusqu’ici, on n’y comprenait pas grand-chose. »

Guillaume, lui, ira voter ce dimanche pour la première fois. « C’est comme une répétition générale, confie-t-il. Maintenant, je sais à quoi m’attendre et je sais surtout que je ne vais pas voter n’importe comment. Je pèserai bien le pour et le contre entre les partis. »

L’initiative n’est pas la seule du genre. Ce vendredi, une école de Steenkerque organise également une élection sur le modèle réel. Une mise en situation qui donne le goût sinon de la politique, au moins de la citoyenneté.

Sandra Durieux
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Tournai, toutes les communes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>