Molenbeek : pour Philippe Moureaux, ce sera bourgmestre ou rien

« Echevin ? Je ne le ferai pas » © Alain Dewez

Après 20 ans de mayorat, Philippe Moureaux, 73 ans, restera-t-il le bourgmestre de Molenbeek ce 14 octobre ? Et, surtout, si l’échec est au rendez-vous, quel sera son avenir communal ? Selon le sondage Dedicated/La Capitale/Télé Bruxelles, la Liste du Bourgmestre Philippe Moureaux (PS) ne se positionnerait pas comme le premier parti de la commune car devancé par le MR de Françoise Schepmans.

« Moi, je me bats pour rester bourgmestre », confie le sénateur. « Echevin ? Je ne le serai pas. Je ne me vois pas entrer dans un collège (dirigé par quelqu’un d’autre). Conseiller communal dans l’opposition ? Une éventualité que je n’ai pas encore envisagée. » Le soir des élections, Philippe Moureaux restera concentré sur Molenbeek. Pas question pour l’ancien président de la Fédération bruxelloise du PS de s’immiscer dans les affaires extérieures, dit-il. « Rudi Vervoort, l’actuel président de la fédération, le fera très bien et supervisera les choses. Je n’ai jamais eu l’habitude d’être une belle-mère. Quand je quitte une fonction, je la quitte pour de bon. »

En attendant, la tension est montée d’un cran ces derniers jours. L’élément déclencheur : une altercation entre la tête de liste du MR et des soutiens de l’échevin sortant PS Jamal Ikazban. Françoise Schepmans parle même de menaces de mort formulées par les adversaires. « Deux jeunes m’ont dit : « si tu deviens bourgmestre, tu es morte dans les deux jours ». Cela montre que la campagne est de plus en plus tendue », expliquait Françoise Schepmans ce mardi sans y apporter une grande importance.

Suite à ces déclarations, Jamal Ikazban a indiqué qu’il envisageait de porter plainte pour diffamation. Ce mercredi, les tensions étaient vives lors de l’émission « Qui sera le maïeur ? » sur la RTBF. Un gros clash a eu lieu entre Françoise Schepmans et Philippe Moureaux. Alors que la tête de liste MR parlait de l’insécurité, Philippe Moureaux a décoché un « silence ! » suivi d’un signe pour qu’elle ferme sa bouche.

Isabelle Anneet,Karim Fadoul
Cette entrée a été publiée dans Molenbeek-Saint-Jean, Région de Bruxelles-Capitale, toutes les communes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Molenbeek : pour Philippe Moureaux, ce sera bourgmestre ou rien

  1. Le Hérisson dit :

    Ce sera R I E N et il est plus que temps

  2. Tilmant Jean-Paul dit :

    “Si tu deviens bourgemestre,tu es morte dans 2 jours”!,voilà bien l’héritage qu’ a laissé “flupke”à SA commune,affligeant!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>