Sambreville : le PS devrait conserver la majorité absolue

L’amélioration du cadre de vie des Sambrevillois, la relance économique, le dossier prison sont des enjeux de la prochaine législature. © Bruno D’Alimonte.

Que pourrait-il arriver à Sambreville, pour que l’écharpe mayorale échappe à Jean-Charles Luperto (PS) ? L’homme part sans conteste grand favori de ces élections. En 2006, sa popularité avait déjà été démontrée : il distançait de plus de 3.000 voix ses principaux concurrents à savoir son colistier Denis Liselele et le candidat MR Gilles Mouyard. Aujourd’hui avec un bilan de législature satisfaisant (de l’aveu même de l’opposition), il devrait donc conserver ce leadership.

Parviendra-t-il à garder la majorité absolue socialiste en place depuis 36 ans à Sambreville ? Là, aussi le suspense est plutôt mince. En 2006, alors que le PS tout entier était secoué par les « affaires », les socialises de Sambreville étaient parvenus à conserver leur majorité absolue en raflant 16 des 29 sièges. Certes, ils en perdaient trois par rapport au scrutin de 2000, mais ils avaient réussi à garder la confiance d’une majorité de Sambrevillois. Aujourd’hui, le PS s’est fixé pour objectif de récupérer les trois sièges perdus en 2006 et d’asseoir encore davantage sa majorité absolue.

Le suspense à Sambreville, c’est plutôt de savoir si le PS va accepter d’ouvrir sa majorité à un autre parti. On sait que Jean-Charles Luperto n’y est pas opposé, mais pourra-t-il convaincre ses colistiers ? En 2006, l’idée avait été rejetée. Pas certain qu’elle sera mieux accueillie aujourd’hui d’autant que le collège comptera un échevin de moins.

Les partis de l’opposition gardent néanmoins cet espoir. Pour eux, le jeu est un peu plus ouvert qu’en 2006 : la liste Union qui retenait trois sièges disparaît, tout comme le FN. Quatre sièges sont donc remis en jeu. Le MR espère conserver ses cinq sièges. Pour sa nouvelle tête de liste Philippe Kerbusch ce sera un premier test de popularité. Au CDH, Bernard Riguelle tentera de décrocher un cinquième siège. Jean-Luc Revelard (Écolo) lui aimerait ne plus être le seul écologiste à siéger : Écolo veut récupérer son deuxième siège perdu en 2006. Enfin le FDF mené par Monique Félix, ex-conseillère MR, tentera de faire sa grande entrée au conseil.

Les dossiers : emploi, prison, logement,cadre de vie

Quels sont les dossiers qui animeront le débat communal au cours de la prochaine législature ? Ils seront nombreux mais certains reposent sur de véritables enjeux. Il y a la relance économique. Avec un taux de chômage supérieur à la moyenne régionale, Sambreville devra continuer à mener des politiques proactives pour créer de nouveaux emplois sur le territoire communal.

Le dossier de la prison fera aussi partie des débats. Tous les partis ont finalement soutenu l’idée d’implanter une prison sur le site de Saint-Gobain. Mais il faudra, une fois que les autorités fédérales et régionales se seront mises d’accord sur le dossier, gérer son implication sur le terrain.

La lutte contre les logements insalubres, l’amélioration du cadre de vie, la gestion de la mobilité sont quelques-uns des autres enjeux de la future législature.

Noëlle Joris
Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Sambreville, toutes les communes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>