Seneffe: échec cinglant pour le PS. “Une catastrophe” pour Busquin

Majoritaire à Seneffe depuis la fusion des communes de 77, le PS a subi un échec singlant ce dimanche. En cause: une guerre ouverte entre les deux successeurs autoproclamés du bourgmestre sortant Philippe Busquin qui a décidé de quitter la vie politique à 71 ans. Au bout du compte, le PS présentait une liste déforcée dirigée par Philippe Bouchez et Gaëtan De Laever créait une liste dissidente baptisée Alternative citoyenne. Qui l’a emporté? Le MR de Bénédicte Poll qui devient la nouvelle bourgmestre. “Je l’avais prédit, déplore aujourd’hui Philippe Busquin. Ces gens ont manqué de lucidité. C’est plus de 30 ans de travail de toute une équipe qui s’écroule. Je m’attendais certes à une poussée du MR mais là, c’est une catastrophe. Philippe Bouchez n’a qu’à se regarder dans un miroir. C’est lui qui porte la responsabilité de cet énorme échec. Quand on est leader, il faut aussi être rassembleur et il ne l’a pas été. La division est toujours une catastrophe. Regardez à Liège: Cools avait des amis et des ennemis mais ils sont toujours restés sur la même liste et le PS s’est toujours maintenu.”

Cette entrée a été publiée dans Région wallonne, Seneffe, toutes les communes, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Seneffe: échec cinglant pour le PS. “Une catastrophe” pour Busquin

  1. Paul Wasterlain dit :

    Quelle honte!! Philippe Busquin à tjs soutenu Gaetan De Laever envers et contre tout et personne n’a encore pu nous donner une explication rationnelle à ce sujet. De plus il a soutenu cette dissidence et quand nous lisons son commentaire nous sommes sidérés! Pour un ancien président du PS, oser soutenir une dissidence qui s’allie avec le MR et ensuite dire que la défaîte est due à ceux qui sont restés au sein du parti, on croit rêver!! Ou s’arrêtera t’il?

    • coppin dit :

      il est toujours plus facile de porter la faute sur quelqu’un d’autre plutot que de se remettre en question. Qui a voulu exclure , qui n’a pas rassemblé ? Je peux comprendre la déception mais n’oublions pas que certains avaient voulu l’exclure il y a 6 ans pour avoir le pouvoir à eux seuls. Dommage ce manque de lucidité

  2. constantin dit :

    Peut être que Busquin protège De Leaver car il a trempé dans ses magouilles il y a quelques années de ça. Je ne communique pas mes sources de peur de représailles.

  3. Feluysien dit :

    Les battus crachent leur venin mais en janvier leurs glandes seront vidées.

  4. Hassan Jijakli dit :

    A Seneffe, les résultats sortis des urnes communales donnent 7 sièges au PS et 3 à AC.
    La division par elle-même coûtant 1 ou 2 sièges, si Bouchez avait eu l’intelligence politique d’élaborer une liste forte reprenant l’ensemble des tendances du PS local, le PS seneffois s’en serait sorti avec 11 ou 12 sièges. Il aurait donc conservé sa majorité absolue et Bouchez serait redevenu le bourgmestre des Seneffois.
    Quand on est candidat tête de liste, il faut effectivement être rassembleur plutôt que de jouer la division et l’exclusion.
    Assurément, Bouchez a été le fossoyeur du PS seneffois…

  5. Feluysien dit :

    Même sans la dissidence de nombreuses voix auraient glissé du PS vers le MR.
    M Bouchez est un petit homme qui est l’artisan de sa défaite.
    Il a hérité d’une confortable situation de majorité absolue et l’a transformée en debacle.
    Cette défaite il a commencé à la construire en 2006 lorsqu’il a fomenté sa cabale contre Ph. Busquin. Alors cessez de rejeter la faute sur autrui et réfléchissez plus loin que le bout de votre nez partisans minoritaires de M Bouchez.
    La grande majorité des Seneffois n’acceptent plus son système clanique, son clientélisme et ses petits complots entre copains pour essayer de placer ou exclure l’un ou l’autre.
    Hit the road M Bouchez and don’t you come back no more!

  6. Feluysien dit :

    Réponse à Joseph Roch:

    M Roch c’est très simple à saisir. M Bouchez veut régner sans partage sur ses sujets obligés. Pour y parvenir il s’entoure de gens qu’il manipule à sa guise et complote grossièrement contre ses rivaux potentiels. Ceci n’est qu’une facette du personnage mais elle suffit à comprendre pourquoi le PS de Seneffe s’est pris une dérouillée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>