Sondage : Ecolo est-il devenu un parti comme les autres ?

De Watermael-Boitsfort à Tournai en passant par Charleroi, quel est votre avis sur le scrutin du 14 octobre. La démocratie fonctionne-t-elle encore ? Notre sondage

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

36 réponses à Sondage : Ecolo est-il devenu un parti comme les autres ?

  1. achernar dit :

    La “manoeuvre” d’Olivier Deleuze me déçoit très fort et de plus il cumule deux mandats. Force est de constater que la fameuse “éthique” d’Ecolo n’existe plus. Delheuze devient un bourgmestre “non plébiscité” par “chipotage” sans respect de la volonté manisfeste des électeurs. C’est déroutant, mais c’est un vieux routard de la politique, bref, un politicard. Jamais Emilie Hoyos n’aurait fair cela. Et le prétexte de l’alternance est “jésuitique”. C’est les électeurs qui décident de l’alternance, pas les “politicards”.

    • Marplet dit :

      Tout à fait d’accord avec “achernar”. Cela fait des années que je vote pour les écolos. Cette fois ils y ont perdu leur âme et moi … mes illusions dans la politique propre.
      Merci Deleuze!

    • jac dit :

      Pas du tout d’accord avec Achernar. Si on suit son raisonnement Bart De Wever devrait être premier ministre à l’heure actuelle. Ce n’est pas parce qu’on réalise le meilleur score qu’on représente le mieux la population. Ici, il se trouve que des partis réunissant une majorité d’électeur ont réussi à former une coalition qui représentait un plus grand nombre d’électeurs que la liste du FDF.

  2. Martine dit :

    Ecolo est un parti comme les autres càd pourri où la démocratie est juste un mot!!! Je me sens arnaquée!!

  3. Vanderborght dit :

    Ecolo vient de perdre tout crédit avec Oliver Deleuze!

  4. Mike Flynn dit :

    Deleuze applique la méthode greenpeace, celle du passage en force de la dictature verte.

  5. belgeye dit :

    Il y a six ans, à Namur, le PS était le premier parti (en voix et en sièges).
    CdH, MR et Ecolo ont fait une coalition des vaincus pour écarter le PS, sali par des affaires (ici aussi).
    Tout le monde a trouvé ça très bien et, cette fois, le CdH est devenu le premier parti.

    Si, à Anvers ou ailleurs, les perdants (60% des voix, en simplifiant) se liguent contre la NVA (40% des voix, toujours en simplifiant), est-ce que ceux qui critiquent Deleuze (ou d’autres) crieront ici aussi au scandale?

    La question est donc “qui représente le plus de monde?” plutôt que “quel est le parti qui a emporté le plus de voix?”.
    Je trouve personnellement qu’une “alliance des vaincus” n’est pas forcément antidémocratique, dès lors qu’elle représente plus de voix que ce qu’elle combat.

    Et, pour en revenir à Namur et à cette année, je ne vois pas ce qu’il y a d’anti-démocratique à reconduire la majorité sortante, même si le PS a un meilleur score que le MR et Ecolo (comme il y a 6 ans).

    • Guy de Marneffe dit :

      Tout compte fait oui, une alliance de partis minoritaires, si elle aboutit à créer une majorité, est conforme aux règles de la démocratie.
      J’ajoute qu’il n’y a pas pire dictature qu’une majorité qui de surcroît perdure sans partage durant plusieurs 10aines d’années.
      L’alternance permet un renouvellement. L’alliance assure de la diversité, et c’est très bien ainsi, surtout si elle représente 60% des électeurs.

  6. Mustache dit :

    Écolo n’est pas le seul traitre, même au sein d’un même parti il y a des profiteurs et des gens qui font tout pour .. Être honnête en payant les conneries des autres!

  7. Cailliau dit :

    Idem à Ottignies LLN, où son cher coreligionnaire JL Roland, entame un troisième mandat, contrairement à la règle de son propre parti. Comme quoi, les belles règles s’effacent vite devant la soif du pouvoir. Et ici aussi, une pré-alliance ( pas cachée, encore heureux) a totalement confisqué le jeu électoral : la simple inertie des votes reconduisait d’office la majorité sortante. Reconduite contre le plus grand parti de la commune. Après, on s’étonne qu’ils perdent tous leur crédit.
    En Flandre, ça a toujours été idem, et donc tous les partis ont ouvert la voie royale à BDW. La “chance” des 4 partis classiques de Wallonie, c’est qu’il n’existe ( pour l’instant ) aucun démagogue beau parleur de la trempe de BDW, car dans ce cas l’électeur lambda wallon fera comme son homologue flamand.

    • Waterloo dit :

      C’est comique, ECOLO c’est un peu comme Apple, soit on adore soit on déteste (voir on insulte).

      J’ai pas analysé à fond le cas Deleuze, mais j’ai pas l’impression que bcp l’ont fait à lire les commentaires.

      Comment se plaindre d’un 3ième mandat ECOLO quand on a le même bourgmestre depuis 1982 à Waterloo….
      Moi je salue les minorités qui s’allient contre les poids lourds politiques (MR ou PS généralement).
      L’alternative est salutaire et un bain d’opposition pour des poids lourds permet de se rappeler ce que signifie le service aux citoyens.

  8. Gaillac dit :

    Honte aussi aux partis qui se sont associés à cette basse manoeuvre des Verts.

  9. Carotte dit :

    Il faut interdire les accords pré-électoraux. C’est le parti majortaire qui doit choisir son bourgmestre, celui qui a fait le plus de voix – s’il est empêché – le 2e – il faut respecter le choix de l’électeur. A quoi sert-il de voter si de toute façon les hommes et femmes politiques s’arrangent entre eux…

  10. PensonsNous dit :

    Il manque les abscisses dans vos graphiques.
    Le désaveux risque de tomber durement sur ce parti qui a, déjà à l’époque de Javaux, montré sa complaisance et son manque de pugnacité. La démocratie ne souffre d’aucun manque d’éthique. Nous subissons déjà depuis tant d’années les mensonges d’une particratie qui ne se cache même plus d’être devenue héréditaire. Le comble d’une démocratie, non? Javaux qui s’est empressé de quitter la présidence après avoir conclu un accord honteux et pratiqué le reniement et la traîtrise. Plutôt que de risquer l’opprobre et être mis au même niveau que la vieille garde et de ses pratiques, il négocie et se fait éjecter pour les moins bonnes raisons qu’il soit. L’impasse sur l’égalité de traitements, prémices d’un scission imposée est le pire mensonge qu’ils essayent de nous faire avaler. La plupart des Ecolos restent des puristes et parfois intégristes et c’est tout à leur honneur. Le pire étant les parvenus, issus de la FEF et qui ont trouvé le moyen le plus court et rapide pour arriver à se faire une place au sommet. Sont-ils motivés par l’esprit? Non, juste des opportunistes.

  11. Clem dit :

    Cet accord était déjà +/- connu de beaucoup de gens mais Deleuze niait avec fermeté l existence d’un accord. Écolo nous disais que tous les accords pré électoraux étaient rendu public pour ne pas trahir l’électeur. Comme par hasard le 14 au soir la coalition était faite. Écolo obtenait enfin son premier mayorat à Bruxelles, mais de quelles manières. Lamentable….

  12. Rosenblum dit :

    Ecolo bien entendu qu ils sont maintenant comme les autres! Deleuze et l afrique déjà un parachute dore! Ne parley pas d hoyos on Berra bien ce qu elle (ou le parti) decider a pour Elle a Profondeville, ou ecolo a la possibilite de renvoyer des cumulars en place depuis la fusion des communes en 1976, en s allianz a une liste citoyenne et elle n a pas encore decide entre les 2! Jamais plus ne voter pour eux, je comprends que joys dubie soit parti de ce sac de crabe!

  13. Coco dit :

    Trop marrant…

  14. beghin Jacqueline dit :

    Je suis boitsfortoise et aujourd’hui, triste de l’être, vu les élections d’hier.
    Je déteste les chipotages politiques, et l’arrivée d’Olivier Deleuze comme bourgmestre ne me plaît pas. Il vient râfler un poste de pouvoir, et pas d’une façon sympa et claire.Il avait dit qu’il serait bourgmestre, il l’est devenu, et voilà.
    Cela ne me plaît pas. J’irai lui dire.

  15. Flammèche dit :

    Pour moi, Ecolo avait déjà perdu tout crédit avec Olivier Deleuze. Il y a quelques années celui ci s’était présenté et fait élire alors qu’il savait pertinemment bien qu’il partait en Afrique du Sud pour un poste international et ne pourrait dès lors pas remplir son mandat. Une tromperie de l’électeur. Ce parti est décidément un parti de bobos donneurs de leçons. Accord caché, cumuls et indemnités non refusées, la politique autrement, c’est bien loin….

  16. Un parmi d'autres dit :

    Ce qui me frappe davantage encore que la manoeuvre de M. Deleuze c’est la généralisation des accords MR/Ecolo : Ecolo est définitivement un parti comme les autres par ses moeurs et un parti libéral par nombre de ses choix économiques et un parti centriste-opportuniste (un peu comme feu l’aile “démocrate-chrétienne” du PSC.

  17. Gaetan dit :

    J’ai 50 ans et pour la première fois de ma vie , je n’ai pas voté Ecolo
    Merci Olivier Deleuze , vous me confortez dans ma décision ……..

  18. losange dit :

    … en Flandre, quand on éjecte la NVA, pourtant arrivée en tête dans certaines communes, tout le monde dit ouf… je pense que les citoyens oublient ce qu’est vraiment la démocratie; quand un parti qui a le plus de voix ne parvient pas à former une majorité, il est normal qu’un autre essaie… sans quoi l’immobilisme guette, faut-il vraiment rappeler les 500 jours de formation du gouvernement?

  19. Benja dit :

    Vous critiquez tous Ecolo et la manoeuvre réalisée à Watermal Boitsfort! Mais savez-vous le nombre de commune dans lesquelles ce genre de manoeuvre se réalisent??? Et bien souvent, la population aime le changement et confirme le choix du parti qui a prit le pouvoir aux élections suivantes! Exemple ici à La Hulpe ou une coalition MR-PS-Ecolo était apparue pour contrer le tout puissant IC qui avait plus de 45% des voies… Cette année, l’IC ne réalise plus que 29 % et la coalition explose son score a 65%…

    Bref, vous jugerez par vous même des résultats…

  20. Dédé dit :

    Pas comme les autres: pire que les autres !
    Car les autres partis, au moins, s’abstiennent de proclamer de grands principes moraux, comme le non-cumul ou la soi-disant restauration de la démocratie locale. Avec Deleuze on commence par un joli cumul et un non-respect flagrant du souhait exprimé par les électeurs, c’est-à-dire la reconduction de la bourgmestre sortante qui, malgré trois mandats successifs, satisfait encore ses administrés. En plus, Ecolo s’est prêté complaisamment au petit jeu revanchard du MR et de GMH. Dans cette soupe infecte, seuls les egos politiques trouvent leur compte, pas les électeurs.

  21. jean dit :

    je suis ecolo et comprend vos reactions ,je l ais ete moi meme .
    mais parfois pour prouver aux citoyens que notre gouvernance est de qualité il faut jouer avec le meme jeu de carte que les autres ,l exemple de amay en est un ,recoduction ecolo en majoritée absolue ,or en 2006 le ps et ecolo avait tout 2 14 sieges et c est le mr qui a fait basculer les choses apres 80ans de socialisme.
    s ils vous plait ne faite pas une generalité de ce cas ,nous essayont de respecter l ethique au maximum et de travailler avec et pour les citoyens .

    • Un ancien écolo dit :

      Ecolo s’est complètement discrédité sur le coup par le geste de ce Deuleuze, qui quand est justement dans la gouvernance. On ne croira plus ce parti quand il sera question d’étique.
      Un ancien écolo
      (il y a même une pétition pour cette commune ici https://12018.lapetition.be/ )

  22. Preyat dit :

    Ecolo n’a rien d’autre à présenter que son nom (qui implique qu’il est favorable à ce qui est dans l’air du temps), sinon le contenu est despérement vide, sauf pour Francorchamps où il a agit en représentant les intérêts(!?) Flamands, ce parti : c’est du vent mais qui ne souffle pas en tempête, seulement une petite brise qui souffle là où le PS lui dit de souffler et qui, en plus se moque pas mal de l’écologie; il ne représente plus que les intérêts des ses mandataires tout comme les partis traditionnels(on ne les rencontre d’ailleurs au contact du public que 3 jours avant les élections), tu parles d’une démocratie !!!

  23. Martine B dit :

    Monsieur Deleuze et ses petits camarades savaient parfaitement que s’ils avaient annoncé publiquement un préaccord avec le MR et le GMH … nombre de sympathisants Ecolo auraient renoncé à les plébisciter ce 14 octobre. Ils ont donc fait le choix de bafouer l’électeur et de renier les beaux principes qu’is défendaient la bouche en coeur : éthique, décumul, transparence … hum !
    Je vous ai entendu dire, Monsieur Deleuze, que 2/3 des votants n’avaient pas choisi la liste de la Bourmestre … exact ! Il est également vrai que plus de 3/4 des électeurs Boitsfortois n’ont pas choisi Ecolo !
    Quel gâchis pour la crédibilité de votre parti :-(

  24. laurence dit :

    Habitante d’Ottignies (pas LLN), je peux vous dire que JL Roland est prêt à tout pour rester au pouvoir. C’est un hypocrite de 1ère classe …
    En attendant, on vit dans les travaux et la crasse depuis 12 ans! C’est la 2ème fois qu’on refait la route devant chez moi en 25 ans. Ca, c’est de la gestion “durable” d’écolo-bobo.
    Et n’essayez pas de discuter avec ces gens, ils restent toujours entre eux pour être certain de ne pas avoir de conflits à gérer.
    Ecolo = donneur de leçon mais qui ne fait pas grand chose
    Ecologiste = quelqu’un qui essaie, avec ses moyens, de faire du bien à la planête (ou moins de mal) …

  25. Nissens dit :

    Rappelez-moi un peu le jeu démocratique dans une élection ?

    Est-cela majorité “votée par l’électeur” qui fait loi, ou bien la majorité “arrangée” par les perdants ?

    Tout est là.

    Au-delà du triste cas que l’on vient de voir à Watermael-Boitsfort, au-delà des “petits arrangements” auquel se livre désormais “le parti le plus éthique” de Belgique, on doit s’interroger sur la pertinence démocratique de ces “accords pré-électoraux” – pratiqués par tous les partis, mais pas forcément par tous les politiques – dont on ne doit pas s’étonner qu’ils mènent à une désaffection grandissante des électeurs pour la chose publique.

    1 Liégeois sur 5 n’a pas voté. 1 Bruxellois sur 5 n’a pas voté… Et pourquoi se déranger d’ailleurs, pour un vote qui ne sert à rien !

  26. Xavier Hubaut dit :

    Il est clair depuis plusieurs années, Ecolo est devenu un parti “presque” comme les autres.La seule différence est que s’il est d’accord sur des évidences que partage tout le monde: pollution, mobilité,… il n’a aucune doctrine économique ni sociale. De plus le non-cumul des mandats, la parité ne sont que des mots.Le non-cumul n’a jamais été respecté: dérogations pour Isabelle Durant, Jean Michel Javaux et bientôt pour Olivier Deleuze.La parité est une vaste blague: quelqu’un se souvient-il encore du nom du coprésident d’Isabelle Durant, de la coprésidente de J.-M. Javaux ?

  27. berg dit :

    Je vais être clair et direct: Les partis traditionnels (PS, MR, CDH et leurs pendants flamands) usent et re-usent de ces coalitions pour se hisser en haut des marches électorales. Ces aliances ne sont pas hors-la-loi! Dura Lex Sed Lex. Alors, si Ecolo utilise les mêmes ficelles pour arriver au pouvoir pour avoir enfin leur mot à dire et faire du bon boulot dans des communes, moi, ça me dérange pas! Lequel d’entre vous irait se battre avec une plume alors qu’en face, les types ont des bazooka? Je suis vert, pas fou! Allez donc crier au scandale pour ce pauvre Flupke alors que ce monsieur, en vrai maître de l’intrigance, en a enterré plus d’un lui faisant trop d’ombre. Et pendant que vous vous offusquez de ce qui, en somme, est la base même de la démocratie représentative à la belge, que vous vous battez comme des chiffonniers, il y a un type, un peu plus au nord, qui se frotte les mains. Revenez à ce qui est important! Indignez-vous, certes, mais sur ce qui en vaut la peine!

  28. Dédé dit :

    La comparaison avec la NVA éjectée du fédéral ne tient pas.
    Il faut se souvenir que la NVA a été associée aux tractations en vue de former un gouvernement, qu’elle a même tenu le premier rôle pendant quelques semaines. Mais, de l’avis de l’ensemble des autres formations, la NVA n’a pu être associée au pouvoir en raison de son incapacité à négocier des compromis.
    A Boitsfort, rien de tout cela. Il y avait un pré-accord secret dès l’été, c’est-à-dire une grosse cachoterie faite aux électeurs, un procédé peu démocratique dont Ecolo prétendait ne jamais user, et cet arrangement a été entériné dès l’officialisation des résultats sans la moindre concertation avec les vainqueurs.
    Boitsfort, Molenbeek et quelques autres règlements de comptes du genre risquent fort d’alimenter le populisme et d’agrandir le fossé entre politiciens et citoyens qu’Ecolo prétendait combler. Merci Ecolo ! Qu’il est loin le temps innocent et sympathique où “big moustache” débarquait à vélo au Parlement ! Que de chemin parcouru dans les méandres de la particratie pour finalement en devenir les meilleurs experts !

  29. David dit :

    Boistfort : Payfa OUT après 18 ans au pouvoir, sans parler de sa mère avant elle
    Molenbeek : Moureau OUT après 20 ans au pouvoir
    Bravo ECOLO d’aider à virer les baron(ne)s !
    La démocratie c’est aussi l’alternance du pouvoir !

  30. GERARD Philippe dit :

    Excellent l’avis de Dédé. Je partage complètement cet avis. Concernant la NVA, vous verrez que lorsqu’ils auront exercé le pouvoir, il deviendront comme les autres partis, et seront obligés de composer avec les autres. Si Dewever veut être le bourgmestre d’Anvers, il devra d’abord trouver des partenaires pour former une coalition et il est certain que ceux-ci ne vont pas lui dérouler le tapis rouge. Personne ne lui laissera appliquer à Anvers son plan machiavélique. C’est très bon pour l’avenir que Dewever se fasse beaucoup d’ennemis en Flandre car il est dangereux pour la Flandre comme pour la Belgique, il ressemble d’ailleurs de plus en plus au gens du Belang et cela commence à s’apercevoir en Flandre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>