Le grand jeu de dominos à Bruxelles

Exclu du pouvoir par le MR-CDH-Ecolo, l’ex-bourgmestre socialiste est victime du grand jeu de dominos à Bruxelles. Rétroactes.

Pour lancer l’infographie animée, cliquez sur le sigle “Play”. Pour le voir en plein écran, cliquez sur “More” et “Fullscreen”.

Comme vous l’avez justement constaté, une erreur s’est glissée dans cette carte. Auderghem s’y trouve deux fois, une fois à la place de Watermael-Boitsfort.

Cette entrée a été publiée dans Bruxelles-ville, l'actu, Molenbeek-Saint-Jean, Région de Bruxelles-Capitale, Schaerbeek, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Le grand jeu de dominos à Bruxelles

  1. raoul dit :

    Les impérialistes Auderghemois ont annexé Watermael-Boitsfort!

  2. Vincent dit :

    Si la commune de Watermael-Boitsfort n’avait pas été rebaptisée Auderghem, ce serait quand même mieux …

  3. Léonard dit :

    SUR http://blog.lesoir.be/electionscommunales/2012/10/16/le-grand-jeu-de-dominos-a-bruxelles/
    La commune de Watermael-Boitsfort a été écrasée par les dominos…
    On rigole que les français perdent le brabant wallon dans leur cartes mais ici c’est pas mieux !!!

  4. Philibert dit :

    Encore une fois, c’est la calamiteuse Laurette qui, depuis Schaerbeek, a mis le désordre (pour rester poli) à Bruxelles et à Molenbeek.

    Partout où elle passe (ministères compris), il n’arrive que des catastrophes. Si elle venait à passer l’arme à gauche prochainement, ce serait au grand soulagement de tous, y compris (surtout ?) dans son propre parti.

  5. PensonsNous dit :

    Curieuse manie de réduire les effets de votes lorsqu’elle ne convient pas. Non seulement les présidents semblent tous être les vainqueurs mais de plus, ils tempèrent le signal fort d’élections qui se veulent communales. Pourquoi alors s’évertuer à essayer de le faire croire? Principe d’action réaction. C’est du même acabit que le traitement qu’ils ont fait du résultat des dernières élections, se réfugiant devant l’indispensable sauvetage de la Belgique. Pour pouvoir maintenir leurs petits arrangements. Et quand il s’agit de s’offusquer des coalition qui éjectent leurs ténors, soit disant toujours prompt à défendre l’éthique et la déontologie, ils n’hésitent pas à trafiquer la constitution pour arriver à leurs fins. Parfois, ils vont jusqu’à se retirer pour éviter la responsabilité de leurs noyautages. Quoi de plus normal pour ceux qui ont renié leurs paroles et trahi l’esprit même de la démocratie.Même les verts s’y mettent. Osons nous séparer pour s’en débarrasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>