Véronique Salvi quittera le parlement wallon

C’est désormais officiel: Véronique Salvi quittera le parlement wallon pour devenir échevine, si un accord de majorité est conclu à Charleroi (ce qui pourrait intervenir dès ce soir, selon nos informations).
Son suppléant à Namur n’est autre qu’Antoine Tanzilli, échevin carolo sortant (Culture, Budget).
Pourquoi ce “switch”? Officiellement, Véronique Salvi entend “répondre au mandat que m’ont confié les électeurs“. Officieusement, la rumeur circule que le PS ne souhaitait plus trop travailler avec Antoine Tanzilli et désirait à sa place la cheffe de file des centristes carolos. Une rumeur démentie lundi par Paul Magnette (Le Soir de ce jour), lequel nie toute exclusive socialiste contre l’échevin sortant.
Par ailleurs, Véronique Salvi campe sur ses positions: le CDH revendique deux échevinats dans le prochain collège pour intégrer la tripartite avec le MR et le PS. Ce qui pourrait donner la configuration suivante: sept socialistes (dont le bourgmestre), deux réformateurs et deux humanistes. Tanzilli exilé à Namur, le second échevin du CDH pourrait être Eric Goffart. Chef de cabinet de Lutgen puis de Di Antonio à la Région, ce titulaire d’un diplôme complémentaire de la prestigieuse Ecole Nationale d’Administration (ENA) française disposerait de grande chance d’intégrer le collège.
A condition que les militants socialistes valident la formule tripartite susmentionnée. Ce qui pourrait être fait dès ce soir.

Pascal Lorent

Cette entrée a été publiée dans Charleroi, Région wallonne, toutes les communes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>