The Tellers, avec entrain

On risque d’entendre beaucoup parler des Tellers ces prochains mois. Alors, autant tordre le coup à quelques canards : Ben et Charles, le duo fondateur du groupe, n’ont rien à voir avec une sorte de The Libertines (l’ex- groupe de Pete Doherty et Carl Barat) wallons.
PHOTO DOMINIQUE DUCHESNES Rien, sinon un sens confondant de la mélodie instantanée qui fait mouche, avec une préférence pour l’acoustique et la compagnie des guitares folk. Première évidence forgée à l’écoute de leur Ep, paru il y a plus d’un an, et dont les premières pépites « Hugo », « More » et « Second Category » ont contribué à ouvrir pas mal de portes au groupe brabançon. Au Pukkelpop festival, fin août, on les voyait plutôt se mouler dans l’héritage de The Verve que dans celui du turbulent toxico-Pete (Doherty), en particulier quand Ben entame, seul à la guitare, « Another Coin For », dernier morceau de leur « Hands full of ink ».
Rien, sinon un nom de groupe en « The » qui rend le rapprochement facile et un accent anglais qui ne fait pas tache, ce que tous les groupes du pays sont loin de pouvoir revendiquer.
Rien encore, sinon cette vraie aptitude à se fondre dans le paysage rock’n roll, look vestimentaire et négligé capillaire de circonstances.
Rien enfin, de l’arrogance souvent ostentatoire des bands anglais lorsqu’ils débarquent sur le vieux continent.
Si sur les photos officielles du groupe, l’humeur est plutôt boudeuse, il n’en va guère de même dans l’action : c’est même plutôt avec un bel entrain que le groupe a répondu à l’invitation d’une « Ukulélé Session ». Au risque de se répéter, le mode acoustique est probablement celui qui leur va le mieux, même si le duo s’est doucement transformé en quatuor pour le marathon qu’ils s’apprêtent à vivre.
Leur manager pensait même avoir aperçu un ukulélé dans la camionnette du groupe ; aucun souci à se faire donc. Pas un : quand le quatuor joue et chante, sa spontanéité – qu’on prêtera à leur âge – revient au galop, loin de toutes questions d’attitude et d’ « image ». Le rendez-vous avait été fixé dans un squat à Genval, décor presque téléphoné pour des jeunes de la génération « Trainspotting ». On aurait de notre côté plutôt suggéré d’accentuer le côté bucolique de leurs compositions, cherché le grand air, un sous-bois moite, une clairière baignée d’odeurs de mousse.
On les retrouve pourtant au dernier étage de cette maison abandonnée, entouré de leur équipe proche, qui veille au grain. Peaufinent un dernier détail, branchent leur propre caméra, allume quelques bougies et une dernière cigarette.
Ben et Charles, eux, la jouent décontract’. Mais appliqués : ils ont préparé la chose consciencieusement, répétant les morceaux à l’avance. Leur reprise d’Otis Redding par exemple, portée par la voix griffée et très adolescente de Ben. Portée haut par Charles, joueur d’ukulélé en chef. Les rôles ne s’inversent pas tout-à-fait pour « Hugo », mais l’ukulélé change quant à lui de mains. Même lieu, même envol des voix, façon camp scout.
L’envol, hélas, sera suspendu par un inopportun propriétaire des lieux, prêt à éjecter les envahisseurs des lieux s’ils ne déguerpissent pas dans la seconde.
Cela ne prouve pas que ces « Raconteurs » peuvent hausser le rythme ; au moins qu’ils savent accélerer le pas quand le besoin se fait sentir. Le temps de déménager et on les cueille sur le quai de la gare de Genval. Un lieu qu’on verrait bien comme celui de tous les départs pour le groupe ; Bruxelles d’abord où ils se produiront mercredi prochain au Cirque Royal pour la Nuit du Soir. Pour eux comme pour nous, « More » a toutes les chances d’être plus que le dernier morceau de la session, une antienne que leur public (les filles d’abord) reprendra en choeur..
(C.Pt)

La Nuit du Soir, le 26 septembre, affiche complet.

www.myspace.com/thetellers
Le myspace du Soir.be : www.myspace.com/lesoirbe


commenter par facebook

2 commentaires

  1. Audrey

    27 septembre 2007 à 15 h 18 min

    Trop exellent les nuits du soir !!!! Tous motivé pour les “the tellers” !!!!!!! Ahhhh quel bon souvenir ainsi que tt les autres chaque fois qu’on vs vois sur scène !!

  2. Martinx

    4 novembre 2007 à 21 h 30 min

    Moi j’étais à Plomcot le 29 septembre, même si c’était cour, rien à dire, vraiment génial, on avait attendu toute la soirée pour les voir… Ils sont vraiment géniaux, le style, la voix du chanteur ( J’oublirais jamais quand il a dit ” bonsoir “) Il a vraiment une voix exeptionel, bonne chance pour la suite!

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>