VO et Pokett, talents croisés

Les Belges de VO et le Français Pokett (re)découvrent REM, avant un concert ce mercredi 26 mars à l’Ancienne Belgique. Deux musiciens talentueux, aux destins croisés, pour une session acoustique toute en douceur teintée d’une mélancolie orchestrée sans faux-semblants, pimentée pour l’occasion de ukulélé.

Difficile pour ceux qui fréquentent les concerts en Communauté française de passer à côté de Boris Gronemberger, maître à jouer de VO. Ses talents de batteur au service de Raymondo,guitariste de Françoiz Breut, auteur-compositeur-interprête de cette folk habitée que dessine VO, et on en passe… le bruxello-bouillonais ne ménage pas ses méninges. Trois ans après “Pictures”, son premier album, VO revient avec ‘ Obstacles’. “Même s’il s’agit toujours de chansons ‘pop’ on peut entendre des passages instrumentaux proches de musiques de films. C’était d’ailleurs une démarche volontaire dans l’écriture. Il fallait planter un décor et raconter une histoire. Pour ce qui est des influences, on a souvent parlé des Beach Boys, de Robert Wyatt et Ennio Morricone.” Rien que ça.

Basé à Paris, Stéphane Garry, l’homme de Pokett, auteur de cette folk hybride, tantôt dépouillée, guitare-voix, tantôt aventureuse, avec des excursions pop, rock, post-rock electro parfois, se fait évidemment plus rare de ce côté de la frontière belgo-française. Même s’il s’est déjà produit à plusieurs reprises en Belgique, notamment au Botanique en novembre 2007 à l’occasion de la sortie de “The Peak”, son deuxième opus après l’excellent “Crumble”, paru en 2004. Pas encore distribués en Belgique, ils sont accessibles en ligne. “J’essaie d’être assez présent sur le net, par choix mais aussi parce qu’il est de plus en plus dur d’être présent en magasin ou sur les gros médias, donc aussi un peu par dépit. Je suis pour l’échange et la découverte via la net, mais j’attache aussi beaucoup d’importance au fait d’avoir un comportement responsable par rapport a la gratuité.

Pourquoi cette double session, me direz-vous ? Déjà parce qu’on aime les deux projets. Et qu’ils méritent plus d’échos. Et puis parce que cette soirée du 26 mars ne les réunit pas par hasard. Le Belge et le Français se sont rencontré lors d’une ‘tournée des médiatheque’ en 2005, pour leurs premiers bébés respectifs. Ils ont continué à garder contact ensuite. Viennent de sortir leur deuxième album, ont le ukulélé bien en mains et … une connaissance de REM proche de zéro. Autant de bonne raisons de les réunir au milieu des livres de la librairie Quarantaine notamment, l’alcôve bruxelloise qui accueille la session, où nos deux invités se sont déjà produits.

Pour l’occasion, ils se sont penchés sur la discographie de REM, qu’ils avouent tous deux ne pas connaître. “Je n’ai jamais été vraiment fan. Comme beaucoup de gens, j’ai découvert REM avec Losing My Religion“, nous confie Stéphane. “Je n’ai aucun album de REM, je connais juste les morceaux diffusés en radio ou à la télé…“, avoue Boris. Les deux artistes n’ont pourtant pas pêché dans les tubes du groupe d’Athens pour ce tribute. “J’ai choisi le morceaux ‘At my most beautiful’ car il est sur l’album ‘UP’ qui a été enregistré par Charlie Francis“. Qui a récemment mixé le nouveau V.O. “Obstacles” et précédement l’album “Les heures de raison” de Soy Un Caballo, dont la plupart des musiciens composent aussi VO. “En écoutant la chanson, j’ai tout de suite pensé aux Beach Boys dont je suis fan. Je trouve que cette chanson est proche de V.O tant par la musique que par le texte“.

“At my most beautiful” pour VO, “New Test Leper” pour Pokett. Pas le choix de la facilité, plutôt celui de l’authenticité : picorer dans le vaste répertoire du groupe d’Athens pour y insuffler leur âme.

**Corentin Di Prima

VO et POKETT en concert ce mercredi 26 mars à 20h à l’AB CLUB de l’Ancienne Belgique.

>> En avril, une “Ukulélé session” des deux groupes vous sera proposée sur Frontstage.

>> Session tournée à la librairie Quarantaine, rue Lesbroussart 43a, 1050 Bruxelles.


commenter par facebook

5 commentaires

  1. Jeannot

    24 mars 2008 à 14 h 34 min

    grand : deux pour le prix d’une.
    Mais un peu sérieux, tout ça, non?
    Non, bon d’accord, jolies reprises, très perso.

  2. victor

    25 mars 2008 à 11 h 54 min

    monsieur Corentin Di Prima, j’allais envoyer la réponse a 11h50 Il était pas encore mardi midi. Merci de respecter les chances de chacun!!! Quoi qu’il en soit j’irai de toute façon à ce concert :p

  3. Co

    25 mars 2008 à 15 h 26 min

    Victor, toutes les places étaient déjà parties à cette heure-là…

  4. sebk

    25 mars 2008 à 16 h 05 min

    certainement une des meilleures sessions depuis le début du tribute…

  5. Victor

    28 mars 2008 à 23 h 01 min

    ok co!

    mieux vallait préciser que les premiers à donner la bonne réponse étaient servis. Ceci n’ayant pas été précisé, j’avais pensé au tirage au sort parmi les bonnes réponses…

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>