Au rayon CD

Elbow, « The seldom seen kid »

[youtube iL4mywCOJXA]

Quatrième album pour le groupe mancunien, qui se retrouve sur le label Fiction (après Island et V2). Cette instabilité ne se retrouve heureusement pas dans leur musique, toujours aussi envoûtante et raffinée. Guy Garvey et les frères Potter sont même rejoints par Richard Hawley pour « The fix ». Avec « Grounds for divorce », Elbow rappelle aussi que la tempête n’est jamais loin de la quiétude.

Fiction. Le 24 juin au Botanique (complet) et le 16 août au Pukkelpop.

http://www.myspace.com/elbowmusic

Elvis Costello & the Imposters, « Momofuku »

[youtube GOjMR_09D3M]

Après ses incursions sudistes, Declan a enregistré en quelques jours seulement, à LA, ce disque qui renoue avec son style immédiat, aux sonorités rock brutes. Hommage à Momofuku Ando (l’inventeur de la nouille moderne, décédé l’an dernier), ce disque n’a rien à voir avec un plat de pâtes. Sinon qu’il a fameusement rajeuni le chanteur binoclard. Rosanne Cash et Loretta Lynn ont tout de même participé à deux textes.

Lost Highway – UMG.

http://www.myspace.com/elviscostello

The B-52’s, « Funplex »

Les vétérans d’Athens, Georgia, reviennent avec leurs looks et coiffures impossibles. Leur musique, aussi, ne change pas des masses. On y retrouve les mêmes ficelles. Leur pop agitée n’a pas pris une ride, mais il n’y a là rien de remarquable. Voilà un disque pas honteux pour un sou, qui se laisse écouter. Sans plus.

EMI.

Horace Andy, « On tour »

Il n’y a bien que lui pour appeler En tournée un disque de nouveaux titres enregistrés chez lui, dans son studio jamaïquain. Au calme, il a écrit et produit ces onze reggaes d’un classicisme exemplaire, qu’il défendra à Couleur Café. Horace trace une route rigoureuse servant de modèle pour les générations à venir.

Trojan – Sanctuary.

http://www.myspace.com/horaceandy1

Vincent Scarito, « It’s heaven »

L’acteur belge, vu dans Deux frères et Le roi danse, publie un premier album très bluesy. Avec des chansons en anglais qui recherchent la simplicité. La voix, bien en place, bénéficie d’arrangements sobres et d’une sacrée rythmique veloutée (Stéphane Galland et Nicolas Thys).

Cod&S.

http://www.myspace.com/vincentscarito

THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>