Les Raconteurs font la loi

Raconteurs“Texas Sheriff”. L’étoile que porte fièrement Brendan Benson en bandoulière ne trahit pas vraiment la réalité des faits. Les Raconteurs font la loi. Et ils feraient bien de libérer le coiffeur de Jack White, visiblement en prison… Des mauvaises langues disent qu’il confie sa tignasse à Tim Burton. En tout cas, les branches d’arbre en toile de fond évoquent vaguement « L’Etrange Noël de Monsieur Jack ». Et Jack, tout en black, attaque. (Les photos)

Le supergroupe originaire de Detroit et installé à Nashville nous en met plein les oreilles. Et si on peine parfois à entendre la voix de Mister White, les guitares hurlent. Bien sûr, les Raconteurs n’auront jamais le succès des White Stripes et « Steady as she goes » n’est pas près d’être entonné dans les stades comme « Seven Nation Army » mais le set impose le respect. Les Raconteurs ont joué si fort que certains, dans les premiers rangs, y auraient perdu un tympan. Quoi ?

J.B.


commenter par facebook

2 commentaires

  1. aLeX

    7 juillet 2008 à 1 h 09 min

    une vraie démonstration… Pourtant, le public n’avait pas l’air plus réceptif que ça… Dommage, car il a raté l’un des concerts de ce dimanche

  2. AA

    7 juillet 2008 à 2 h 23 min

    Cela fait deux fois que Fronstage me traite de mauvaise langue, le tout en 24h! Trop, c’est trop! AA? Ahahahahaha…

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>