V.O. : pop luxuriante et finement ouvragée

34-1e-dour3.jpgDeux lettres, il n’en faut pas plus pour que Boris Gronemberger enfile l’une de ses nombreuses casquettes. Le garçon (moustachu comme un Nick Cave) aux multiples projets se retrouvait vendredi après-midi sur la scène du Dance Hall à Dour.

Drôle d’endroit pour apprécier la pop luxuriante et finement ouvragée qu’il distille avec ce groupe fourni (deux guitares, une basse, une batterie, un trompettiste et une multi-instrumentiste). Sous cet énorme chapiteau, ça résonne, forcément, et les moments les plus atmosphériques flirtant avec le post-rock sont parasités par les vociférations des tatoués qui occupent la scène Eastpak pas loin de là. N’empêche, on se laisse porter… mais rendez-vous dans de meilleures conditions, le 4 octobre à la Maison des Musiques à Bruxelles… (D.S.)


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>