La fête à Calogero

Calogero Francofolies 2008Samedi soir, à Spa, la vedette du jour était Calogero sur la scène Pierre Rapsat. Avant lui, Saint-André s’est vaillamment imposé, avec toujours Jeronimo à la guitare, avant « la Fête à Daran » qui, par contre, a éprouvé bien du mal à nous convaincre. Le chanteur français a manqué de rythme tout au long d’un concert qui n’a fait véritablement la fête qu’à son terme.

Avant cela, on a dû encaisser Steeve Estafof plus soucieux de son look premier degré d’Axl Rose français, les jeunes Mauss et Stanislas, ou l’oubliée Laura de Native. Heureusement que Maurane et MC Solaar ont élevé le niveau, alors que Kad Merad nous offrait un très beau « Les yeux de ma mère » d’Arno. On retiendra aussi le final en hommage à Fred Chichin, avec tout le monde reprenant « C’est comme ça » des Rita Mitsouko.
Calogero aussi avait envie d’être à la fête. C’est comme ça qu’il a réussi à bousculer un peu son concert déjà présenté à Forest-National, en invitant sur scène Daran, pour « Nos racines », et Stanislas pour « La débâcle des sentiments » qu’ils ont écrite ensemble.
Calogero, ensuite, a retrouvé le cours balisé de son set, avec une force de frappe sonore qui a tout ravagé sur son passage. L’accumulation de hits a fait mouche, le bassiste ne cachant pas son plaisir à voir un public aussi enthousiaste. T.C.

On laissera Dour vous raconter le concert que les jeunes Français y donnent, ce même week-end.


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>