Sonic Youth hypnotique

06_sonic_youth.jpgA vue de nez, il y avait quand même nettement moins de monde, mardi soir à Lokeren, que lors de la soirée Sex Pistols samedi dernier. Et pourtant, la double affiche Sonic Youth/Supergrass avait fière allure même si bizarrement, ce sont les Américains qui jouaient avant les Anglais de Supergrass.

Nous n’étions pas les seuls à nous demander pourquoi. D’autant qu’après un «Teen Age Riot » exécuté en fin de set par des Sonic Youth bien remontés, plusieurs personnes reprenaient le chemin du retour. Ce qui témoigne une fois de plus de la popularité toujours intacte du groupe de Thurston Moore et Kim Gordon qui tourne cet été sans nouvel album. C’est d’ailleurs pour cette raison que Sonic Youth n’a accordé aucune interview à Lokeren, préférant passer du temps en famille plutôt que d’évoquer une prochaine actualité.

Un concert de Sonic Youth reste, par définition, toujours intéressant. Ne sachant jamais à l’avance ce que le groupe va jouer, les fans spéculent mais hier, personne n’aurait imaginé un répertoire piochant dans autant d’albums que Daydream nation,Goo,Dirty et Rather Ripped. Si le premier tiers du concert était un peu catastrophique parce que desservi par un son sourd et étouffé, la suite a été nettement plus séduisante. Avec le renfort de l’ancien Pavement Mark Ibold, Sonic Youth a revisité les moments forts de Daydream nation. Et de retrouver ces strates de guitares dissonantes, cette rythmique étourdissante et ces sonorités abrasives ou plus pop soutenues par les voix de Kim, Lee ou Thurston.

En fin de compte, c’est un peu un best of que propose Sonic Youth, allant jusqu’à balancer un «Sugar Kane» racé. Si le groupe aurait encore eu besoin d’une demi-heure, on a senti les Américains rentrer progressivement dans le concert et serrer au plus près leur sujet. Allant jusqu’à offrir une version délicate, aérienne et presque cristalline de «Pink Steam», longue plage de Rather Ripped.Gratifiant le public d’un nouveau morceau très punk dans l’esprit et dans son approche immédiate, Sonic Youth a quitté la scène sous de longues salves d’applaudissements au terme d’un concert de plus en plus hypnotique…

Lire aussi : L‘interview de Massive Attack au Paléo Festival de Nyon par Philippe Manche. Massive Attack est en concert à Lokeren ce mercredi 6 août avec Tim Vanhamel, Siouxie et The Glimmers.

www.lokersefeesten.be


commenter par facebook

17 commentaires

  1. Laurent

    7 août 2008 à 9 h 34 min

    J’étais là. C’était très bien. Le son un peu lourd au début, d’accord. Par contre, le journaliste qui a entendu Sugar Kane a eu beaucoup beaucoup de chance !

    Ils ne l’ont pas jouée.
    ;-)

  2. christophe

    7 août 2008 à 10 h 03 min

    Pas un mot sur supergrass???

    pourtant le concert était excellent.

    Au vu des deux, je me demande pas pourquoi ils ont joué en tête d’affiche…

  3. Laurent

    7 août 2008 à 10 h 20 min

    A mon avis, Sonic Youth jouait plus tôt simplement pour permettre aux fans de rentrer chez eux et d’être fit and well le lendemain au turbin…

    Sinon, c’est pas de l’acharnement sur le journaliste, mais bon, ils n’ont joué aucun nouveaux morceau non plus. Le “morceau très punk dans l’esprit et dans son approche immédiate”, c’était Shaking Hell, le premier rappel, morceau sorti de l’album Confusuion Is Sex.

  4. lio

    7 août 2008 à 11 h 02 min

    une review de la soiree sur le site http://concerts-review.overblog.com
    pour ne pas raconter de betises je n’ai pas mis les titres joués… et je parle de supergrass !! mais j’ecris nettement moins bien ! !

  5. Vincent

    7 août 2008 à 11 h 44 min

    “D’autant qu’après un «Teen Age Riot » exécuté en fin de set par des Sonic Youth bien remontés, plusieurs personnes reprenaient le chemin du retour. Ce qui témoigne une fois de plus de la popularité toujours intacte du groupe”

    Je ne comprends pas cette phrase : quelqu’un peut-il me l’expliquer ?

  6. Laurent

    7 août 2008 à 12 h 56 min

    Supergrass jouait après SY. Et la bonne moitié des gens présents n’en avait que foutre… donc après Teenage Riot (le dernier morceau de SY), ils sont rentrés sagement à la maison.

  7. KOOEOADDI

    7 août 2008 à 13 h 51 min

    Sans doute s’agit-il d’une confusion entre “Sugar Kane” et “Drunken Butterfly”… En tout cas ils ont joué pas moins de sept morceaux de “Daydream Nation” !

  8. big fan

    7 août 2008 à 14 h 59 min

    pour ceux qui y étaient, je suppose que vous avez, comme moi, remarqué les sms qui s’affichaient sur un écran géant à droite de la scène. un des sms qui apparaissait souvent faisait de la promo pour un festival “cheval lesbien” à namur. j’ai trouvé de quoi il s’agit, voici l’url: http://www.myspace.com/chevallesbienyayayazoulkfistival
    ça à l’air très sympa.

  9. Bernard

    7 août 2008 à 15 h 36 min

    CHEVAL LESBIEN ? des organisateurs qui ont choisi un nom pareil doivent être de joyeux drilles !
    mouhahahaha !

  10. Dominique

    7 août 2008 à 23 h 53 min

    Du fond de leur retraite dans les espaces VIP après avoir écouté attentivement quelques chansons, les journalistes croient souvent entendre des tas de choses. Des véritables devins.
    Toute la différence entre des professionnels blasés et des véritables fans de musique. Power to the people !

  11. Olivier

    8 août 2008 à 0 h 24 min

    J’y étais et j’ai adoré (suis pas très objectif :-) )

    Je trouve aussi que si l’on écrit un article sur SY, au moins que l’on se renseigne un peu sur le groupe et surtout sur ses chansons.
    Ils avaient déjà joué Shaking Hell la dernière fois aux Halles de Schaerbeek et confondre Drunken Butterfly et Sugar Kane !!! Quell hérésie.

    Enfin, l’article était plutôt positif, et que ce soit en première page du site ne peut que nous réjouir !

  12. Jean-Yves

    8 août 2008 à 10 h 30 min

    Et ils ont joué Bull in the Heather :-)

    Par contre… j’avais envie de foutre des claques au public. Quelle apathie… J’aurais imaginé que Teenage Riot rendrait la foule un peu plus enjouée.

    Ils repassent quaaaaand?

  13. Jean-Yves

    8 août 2008 à 10 h 39 min

    la setlist:

    The Burning Spear
    The Sprawl
    ‘Cross The Breeze
    The Wonder
    Hyperstation
    Eric’s Trip
    Bull in the Heather
    Drunken Butterfly
    Mote
    Jams Run Free
    Pink Steam
    Silver Rocket
    ___
    Shaking Hell
    Teenage Riot (short)

    source: http://www.sonicyouth.com/gossip/showthread.php?t=24078

  14. Yann

    8 août 2008 à 11 h 30 min

    Je ne rajouterai pas grand chose à tous les commentaires déja écrit. Le concert de Sonic Youth était absolument terrible, plus prenant qu’aux Halles de Schaerbeek. Vivement qu’ils repassent en Belgique.
    Par contre après un tel concert, supergrass apparait vraiment trop calme.

  15. troud

    9 août 2008 à 10 h 09 min

    Yep, je vais les voir ce soir aux Escales de St Nazaire, merci pour ces premières impressions, je piaffe d’impatience!!! Rarement un groupe a soulevé autant de passion chez les gens, une preuve de bon goût!!
    Hu hu!

  16. loriaux

    10 août 2008 à 0 h 21 min

    “Si le groupe aurait encore eu besoin d’une demi-heure” ????

  17. KOOEOADDI

    11 août 2008 à 14 h 35 min

    CHEVAL LESBIEN YA YA YAAAAAAAAAAA !!!
    Amis zoulkeux, unissez-vous !!!
    Que sonne le glas de l’arrière-garde journalistique !!!
    Que soit brisé l’ukulélé sur l’autel de l’anecdotique !!!
    “Hypnotique”, SY ? A voir la tronche décatie des pré-pubères de Lokeren, on ne peut qu’approuver l’emploi de cet adjectif : tellement hypnotique que tous ces boutonneux avaient l’air de pioncer.
    “Jeunesse sonique” ? Ce sont eux qui le disent.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>