Attica en session ukulélé

clipboard02.jpgAttica, groupe belge qui allie les influences jazz, soul et rock, a sorti au printemps son deuxième album, “The Bitter Lessons of Attica”. Avant leur concert (gratuit) ce dimanche 31 août dans le cadre du Brussels Summer Festival, nous vous proposons de les écouter en ukulélé session.

Le rock lyrique et électrique d’Attica s’enveloppe de notes bleues, qu’accentue notamment le son grave de la contrebasse. C’est que les 5 musiciens sont issus du rock, du jazz et du Conservatoire de musique de Bruxelles.

La formation a démarré à Bruxelles en septembre 2002. Après avoir gagné de nombreux concours (dont le Verdur Rock) et joué dans plusieurs festivals un petit peu partout en Belgique, Attica a sorti « You Are In Danger » (carbon7 records/AMG) en 2004. Leur second opus, « The bitter lessons of Attica » (dEPOT214/LcMusic) est sorti en avril 2007. Depuis, le groupe a repris son bâton de pèlerin. On les verra ce dimanche 31 août au Brussels Summer Festival, mais aussi au parc de Wolvendael, à Uccle, avec Mud Flow, puis à Seraing, Charleroi, Liège et Arlon.Les deux albums sont mixés par Pierre Vervloesem (Deus, FES, Monsoon,…).

Francophones, les musiciens se rapprochent de la scène alternative anversoise notamment de dEUS et de Zita Swoon. D’évidentes filiations peuvent également être établies avec Syd Barrett, Jeff Buckley dont ils sont l’ami posthume sur leur page myspace ou encore Nick Drake dont ils reprennent le célèbre « Riverman » d’une manière très intimiste. Amaury Massion au chant apporte son grain de sensibilité et d’énergie qui parvient à mixer harmonieusement toutes ces influences.

Le nom du groupe est inspiré du titre d’un album du jazzman américain Archie Shepp (« Attica Blues »), mais c’est aussi le nom d’une célèbre prison new-yorkaise où ont eu lieu des émeutes dans les années 70. Blues, douceur romantique, énergie électrique et insurrection rythmique, leur musique voyage sans escale de l’un à l’autre, ce qui fait dire à Amaury Massion, le chanteur, qu’il la décrirait comme un rock organique, en continuelle évolution.

Pour la ukulélé session, rendez-vous était pris à l’ascenseur qui relie le haut et le bas de la ville à Bruxelles. Comme une métaphore de leur musique à la fois aérienne et plus « roots ».

http://www.myspace.com/atticaproject

http://www.infofestival.be/


commenter par facebook

8 commentaires

  1. Soti

    29 août 2008 à 17 h 08 min

    longue vie à Attica et à sa musique!

  2. Sébastien

    1 septembre 2008 à 8 h 04 min

    c’est pas terrible cette session !! et le chanteur (déjà vu en live) me met les nerfs par son comportement, sinon il n’a pas une mauvaise voix !

  3. Henry

    1 septembre 2008 à 9 h 12 min

    Manque Max…
    Mais ca reste très très chouette.

  4. john

    1 septembre 2008 à 11 h 55 min

    Super session!!!

    J’adore

  5. Pingback: Attica en session ukulélé | Glingoo

  6. mr23

    9 octobre 2008 à 15 h 05 min

    Terriiible !
    Jay, tu me fais chaque fois penser à nos vieux délires !
    Et mais où est donc Mr DeBruyne ??

  7. mr23

    11 novembre 2008 à 16 h 09 min

    Aaaah… mais j’l'avais pas reconnu … didjuu !
    Jme disais bien que j’avais reconnu son coup de baguette magique !
    Mea Culpa

  8. Corentin Vanhove

    3 janvier 2009 à 15 h 08 min

    Hééhéééy !
    C’est marrant de réentendre ces 2 morceaux en acoustique… Sympa la session ukuleléééy !
    Bien vu Attica ! ;-)

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>