Elbow remporte le Mercury Prize

elbow.jpgLe groupe de rock alternatif Elbow a remporté mardi soir le prix Mercury grâce à son album “The seldom seen kid”, un quatrième opus publié en mars après plusieurs années d’absence qui a atteint la cinquième place des charts britanniques.
Je sais que nous sommes censés être cools mais c’est vraiment la meilleure chose qui nous soit arrivée“, a déclaré le chanteur du groupe Guy Garvey en recevant le trophée.
Le prix Mercury, créé en 1992 pour récompenser le meilleur de la musique britannique et irlandaise, est décerné par un panel de musiciens, producteurs, présentateurs et journalistes spécialisés dans la musique. Il est doté de 20.000 livres (25.000 euros).
Elbow, formé en 1990, a grillé la politesse à onze candidats dont Radiohead, Estelle, Robert Plant, Portico Quartet ou encore Burial et Neon Neon. Le groupe avait déjà été pré-sélectionné pour le prix avec son premier album “Asleep in the back” sorti en 1997. La liste des précédents vainqueurs comprend Dizzee Rascal, Arctic Monkeys, the Klaxons, Primal Scream, Ms Dynamite et Franz Ferdinand. Le groupe est passé par la Belgique en juin dernier, au Botanique (nous y étions) et cet été au Pukkelpop

L’occasion se repasser en boucle la session acoustique enregistrée au Pukkelpop, ainsi que l’interview accordée à Didier Stiers.

Les photos de la soirée


commenter par facebook

4 commentaires

  1. Michel

    10 septembre 2008 à 19 h 32 min

    Voilà une nouvelle qu’elle est bonne. Si ça pouvait donner envie à celles et ceux qui ne connaissent pas de jeter une oreille, ce serait encore mieux. Elbow est un des rares groupes dont chaque album semble/est meilleur que le précédent.

  2. cler

    10 septembre 2008 à 19 h 41 min

    Je n’ai absolument rien contre Elbow. C’est sympa mais j’aurais vraiment, mais vraiment aimé que ce soit Burial le vainqueur.
    Mais bon, longue vie à Elbow et à tous les autres nominés.

  3. toma Venegoni

    12 septembre 2008 à 17 h 17 min

    Merveilleux groupe Elbow.

    Meilleur concert du Pukkelpop.

    Un son incroyable, une retenue inouïe dans leurs interpretations, et des compositions géniales.

    Voilà.

    toma

  4. Pingback: Caribou remporte le Polaris Prize 2008 | frontstage

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>