Robert Smith fête les 30 ans de Cure


U2, The Cure, R.E.M., Depeche Mode… Ils ne sont pas légion les groupes des années 80 à continuer à faire preuve de créativité tout en touchant chaque fois un nouveau public. Robert Smith, après une tournée mondiale glanée de succès, débarque aujourd’hui avec 4 : 13 dream, le treizième album d’un groupe qui fête sa trentième année d’existence, et qu’il dirige toujours d’une main de fer.

Treize chansons sont là pour fêter ça. Un disque qui ne prend pas le risque de décevoir les fans, avec un style et un son depuis longtemps balisés, des chansons qui, toutes, rappellent les grandes heures eighties de The Cure.

Flanqué de Simon Gallup, Jason Cooper et Porl Thompson, ce bon vieux Robert livre ici ce qu’il sait mieux faire : du Cure pur jus. Sans grande innovation mais avec un sens du plaisir communiqué jamais pris en défaut. De la ballade (« Sirensong ») aux déflagrations (« The scream ») en passant par le single décalé (« Freakshow »), tout est là. Seule inquiétude : le final par « It’s over » où Bob dit qu’il arrête tout.

Geffen-Universal.

THIERRY COLJON


commenter par facebook

26 commentaires

  1. Brieuc

    29 octobre 2008 à 16 h 17 min

    Il est tout pourri ce nouveau Cure…

  2. nico

    29 octobre 2008 à 17 h 38 min

    Ahlala que oui, tout pourri pourri, excepté le dernier morceau “it’s over”. Sinon, c’est tout pour la poubelle.

  3. Pops

    29 octobre 2008 à 18 h 27 min

    Contrairement à l’intervention de Brieuc, je dirais que c’est le meilleur depuis Wish en 1992. Cure fait du Cure mais qu’attend-on d’autre que cela? Justement, ils reviennent à leurs racines avec des chansons très intenses comme The scream.
    Un deuxième CD suivra normalement avec les chansons les plus tristes qui ne sont pas sur cet opus…

  4. Kodoma

    29 octobre 2008 à 18 h 57 min

    il y a quand même de bonnes chansons dans ce dernier album. “Sleep when I’m Dead”, “Freakshow” ou “It’s Over” valent le détour. Seulement voilà, le son de Cure a changé depuis “Desintegration”. Je ne retrouve pas vraiment le Robert Smith des années 80 où il chantait le romantisme noir. J’attends avec impatience le deuxième cd avec les chansons plus sombres. C’est là que The Cure excelle.

  5. Mez

    29 octobre 2008 à 19 h 36 min

    De manière bien plus marquante encore, un grand groupe des années 80 à perdurer dans la créativité, et oublié dans cette actu, c’est Sonic Youth, pourtant en gros titre ici même il n’y a pas si longtemps… ;-)

  6. Sylwan

    29 octobre 2008 à 19 h 47 min

    Perso, je trouve vraiment pas qu’il sonne comme du Cure, ce nouvelle album. Plutôt, il sonne comme rien du tout, comme un groupe qui a perdu la flamme qui le rendait excitant dans les années 80, et qui lui a permis de traverser les années 90 bon an mal an. Moins bon encore que Wild Mood Swing!

  7. Pops

    29 octobre 2008 à 20 h 49 min

    Moins bon que Wild mood swing ? impossible. C’était le fond du fond.

    Un conseil cependant, c’est un album à écouter plusieurs fois. Après une vingtaine d’écoutes, certaines chansons commencent à coller à la peau et à l’oreille. Sleep when i’m dead et this here and now with you par exemple…
    Certaines sonorité me font penser à Kiss me Kiss me Kiss me aussi…

  8. nico

    29 octobre 2008 à 21 h 15 min

    Suis d’accord avec Sylwan, moins bon encore que Wild mood swing, d’ou ressortait des titres comme Want et Treasure; ici rien de tout ça… A oublier au plus vite!!!

  9. Pops

    29 octobre 2008 à 21 h 21 min

    allez donnez-vous le temps de l’écouter plusieurs fois… enfin bon.. chacun sa sensibilité.

  10. nico

    29 octobre 2008 à 21 h 40 min

    Ben moi j’en suis à ma 4ème écoute et très franchement, j’ai de moins en moins envie de faire un effort ;-) Le précédent était, à mon très humble avis, de bien meilleure facture. Pour ma part, je me remet le dernier Oasis, qui lui vaut plus que la peine (toujours à mon très humble avis).

  11. Brocol

    29 octobre 2008 à 21 h 43 min

    Même si ce n’est pas le plus innovant des albums de Cure, ce n’est pas le plus mauvais non plus.
    Comme souvent la première chanson de l’album est la meilleure, et je m’étonne que personne ne l’ai souligné, une pure perle noire !!!
    A déguster sans modération !!!

  12. nico

    29 octobre 2008 à 22 h 00 min

    J’ai beau chercher un plus mauvais, je trouve pas, désolé… Ceci dit, j’ai lu quelqu’un qui disait la même chose que toi à propos du premier titre sur un autre forum, donc c’est peut-être moi qui déconne. Mais concernant les “perles noires”, je préfère nettement, sans remonter à Pornography, Faith ou disintegration qui pour moi sont indétrônables, des chansons comme End ou plus récemment, The Promise. Mais comme on dit, les gouts et les couleurs…

  13. jasper conrad

    29 octobre 2008 à 22 h 14 min

    C’est clair que c’est toujours la même chose depuis Wish. Moi qui adorait ce groupe… Même le titre “4:13 dream” rappelle “10:15 Saturday night”. Dire que tout est fini, il l’a fait aussi sur wish avec “end”.
    Même la pochette est dégueu !
    Ca craint !

  14. duke

    29 octobre 2008 à 23 h 06 min

  15. Tomlebatisseur

    29 octobre 2008 à 23 h 37 min

    Moi, je l’aime…mais je ne suis pas impartiale…il faut cependant l’ecouter plusieurs fois… j’aime assez la version Homegenic…l’album de remix…grave…non Robert n’est pas mort… il evolue…comme nous…la preuve plein de jeune le remix… It’s over, j’espere qu’il ne tiendra pas paroles. 30 ans qu’il est la BO de ma vie…bon il y en a d’autres…mais Bob c’est une autre histoire.

    V.

  16. Pops

    30 octobre 2008 à 1 h 10 min

    oui Brocol, j’ai oublié de parler d’Underneath the Stars, une entrée typiquement smithienne, qui est très réussi.
    Je ne parviens pas à ne pas aimer Cure, depuis 1987, c’est ainsi. Je ne pourrai certainement jamais être objectif. Désolé.

  17. Devdev

    30 octobre 2008 à 9 h 03 min

    J’ai la chance ou la malchance (diront certains :) ) d’être fan depuis trente ans…mais c’est vrai qu’aux fil des derniers albums, je ne retrouve plus la fougue Curetienne (si ça existe !!) des 80′s. Please Robert, fais nous encore rêver….

  18. tom

    30 octobre 2008 à 12 h 00 min

    Je sais pas qui vous êtes pour dire que c’est un album pourri, essayez de faire la même chose. Ils y a des fans à chaque album, même Wild Mood Swing. Personnellement je trouve l’article du Soir bien écrit..

  19. Raphi

    30 octobre 2008 à 12 h 19 min

    Je vous trouve dur avec cet album qui n’est pas si mauvais…Il sent un peu le réchauffé c’est vrais mais il est assez clairement dans la lignée d’un album comme Wish (on peut aussi y trouver du Kiss me). Dure vous l’êtes également avec Wild Moon Swing qui est un excellent album selon moi, un peu déroutant pour les fans de disintégration ou Pornagraphy et qui compte c’est vrais avec Club América la seule chanson inécoutable de The Cure mais qui pour le reste est bien au-dessus de la moyenne des albums des années 90 (Bloodflower est pour moi désastreux par exemple). Dans l’ensemble je trouve cet album mois bon que le précédent (The Cure). Moins bon que les années 80?… C’est de la nostalgie mal placée car tous n’était pas excellent dans les années 80 (Japanes Whisperer est pour moi plus que moyen par exemple)…C’est mon avis, il n’en est pas moins qu’un album de Cure ne sera jamais plus mauvais qu’un album d’oasis (Beurk) dans mon Cœur (même si c’est peut-être vrai dans l’absolu)….

  20. Sébastien

    30 octobre 2008 à 12 h 28 min

    ce nouvel album n’est pas une révélation !! … il n’y en aura plus jamais avec The Cure!
    Mais il est tout à fait correct et effectivement proche de Kiss me kiss me kiss me ou de Wish.
    La présence de Porl y est forcément pour quelque chose !

    Le plus mauvais album reste “wild moon swing”, tout n’est pas à foutre à la poubelle mais il n’a pas de cohérence et d’âme !

    En conclusion, j’avais bien peur en ecoutant les single (les 2 plus mauvais titres de cet album!) et suis rassuré de ne pouvoir rester sur la bonne impression du concert au mois de février 2008

  21. nico

    30 octobre 2008 à 12 h 38 min

    Je serai toujours fan de cure, ne fut-ce que pour les prestas live, mais après une nouvelle écoute ce matin dans les bouchons, mon avis reste le même sur cet opus que j’oublierai au plus vite. Et je ne dirai jamais non plus qu’un album d’Oasis est meilleur ou moins bon qu’un disque de Cure. Mais d’un point de vue personnel, je trouve le dernier Oasis (“Dig out your soul”) bien plus intéressant que “4:13 dream”, surtout après leurs derniers albums, pas vraiment top non plus. Disons que les Gallagher sont, comme Robert, des gens à voir absolument sur scène… Mais je me réjouis tout de même déjà du second Cure qui devrait sortir rapidement, sans doute plus dans la veine de “Bloodfowers”, que j’ai beaucoup aimé.

  22. buzz

    30 octobre 2008 à 14 h 02 min

    Je l’ai reçu récemment. Pas encore pu l’écouter de fond en comble, mais il ressort plusieurs choses: à la première écoute, pas convaincant. Les intros sont toujours aussi interminables.
    Mais il y a, je trouve aussi, quelques sonorités qui rappellent Kiss Me. Et le chant de Robert est assez pêchu je trouve!
    Guitares plus énervées sur certains titres. Dans l’ensemble rien de très neuf, mais je ne trouve pas que ce disque soit le plus mauvais, même si la pochette est vraiment dégueu.
    Cela dit, à part Disintegration, dans une moindre mesure Bloodflowers, et la perle absolue ‘Lost’ de l’avant-dernier album, Cure n’a plus sorti de disque qui “troue le c…”, selon moi. En somme, Cure reste fidèle à lui-même depuis 15 ans: du bon et du bof.

  23. Vincent

    30 octobre 2008 à 16 h 23 min

    Ca veut dire quoi une “tournée glanée de succès” ?

  24. anaxadiess

    3 novembre 2008 à 12 h 39 min

    Album infiniment décevant en dépit d’une admiration de 30 ans pour le groupe. Inutile d’en dire davantage….

  25. jpauldb

    5 novembre 2008 à 9 h 36 min

    +1 anaxadiess

  26. comateen

    5 novembre 2008 à 15 h 17 min

    Sur ce nouvel opus de The Cure, on ne retiendra que le premier titre qui donne des sueurs froides, le reste c’est de la soupe au lait. Pour ma part, j’attends que Robert fasse un solo, et qu’il jette la troupe Jason, Porl et Simon aux oubliettes… Un nostalgique pur et dur

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>