Ukulélé Session Joan As Police Woman

Joan As Police WomanL’Américaine Joan As Police Woman était à l’Ancienne Belgique ce lundi, envoûtante dans un concert qu’elle a terminé en reprenant le classique de Nina Simone “Keeper Of The Flame”. Quelques heures plus tôt, elle nous offrait le même morceau en session acoustique exclusive, dans les locaux d’ABtv.

C’est aux alentours de sa 36e année que Joan Wasser a décidé de voler de ses propres ailes, et de sortir un premier album, “Real Life” qu’on aurait tort d’enfermer dans un intitulé trop étriqué. Folk? Mettons plutôt bouillon de styles musicaux, où se croisent les figures de Nina Simone et de Nick Cave, de la pop, du blues et de R’n'b.Avant de se jeter en solo dans le grand bain, la New-Yorkaise aura roulé sa bosse avec pas mal de noms qui comptent sur la scène musicale américaine. On pense à Lou Reed, Nick Cave, Rufus Wainwright (en duo avec elle sur “To America”), Antony & The Johnsons, voire, en farfouilant plus loin dans sa bio, à Jeff Buckley, son compagnon au moment de sa noyade fatale, en 1997.

L’histoire veut que c’est pour elle que Buckley composa “Everybody Here Wants You”, sommet mélodique de son second album en gestation au moment de son décès. Multi-instrumentiste, violoniste de formation, Joan Wasser n’aurait découvert le piano que sur le tard, après ses escapades en compagnie d’Antony Hegarty et ses Johnsons. Un piano auquel la demoiselle confie aujourd’hui ses états d’âme pour déployer une palette émotionnelle souvent perturbante à l’écoute.
[dailymotion x7il4m]

Avec ses arrangements de corde et de cuivre délicats, “To Survive” incline vers une mélancolie qui prend souvent aux tripes (“To Be Loved”, “To Be Lonely”). La muse de Jeff Buckley n’en garde pas moins un oeil sur le monde qui l’entoure. “To America”, qui clôt son album, se voulait ainsi chant d’espoir pour l’avenir du pays qui, il y a deux semaines, a choisi d’élire un président démocrate et tourner la page Bush. Un rêve aujourd’hui devenu réalité. Avec ses tonalités sombres, “To Survive” sonnerait plutôt comme la bande-originale de la fin d’un monde. Et l’occasion d’une renaissance?
A condition d’investir Barack Obama du rôle de gardien de la flamme? Que Joan ait proposé la reprise du morceau de Nina Simone “Keeper Of The Flame” ne tient pas qu’à la coïncidence. Lundi, dans les studios de l’AB, et après avoir livré une interprétation au piano de son “To Be Loved”, la brune américaine prend la tangente et semble vouloir s’enfuir vers sa loge pour y trouver la paix, deux heures avant son concert bruxellois. Simple leurre puisqu’elle en revient, armée d’une guitare, suivie comme son ombre par son guitariste. On ne sait pas à ce moment que Joan Wasser s’apprête à reprendre Nina Simone. On ne sait pas nonplus que, pendant plus de 6 minutes, elle va nous arracher des larmes de bonheur. Bluffant.

http://www.myspace.com/joanaspolicewoman

Joan As Police Woman, album “To Survive” PiaS 2008

Réalisation : Pierre-Yves Thienpont

Conception : Cédric Petit

Le portfolio


commenter par facebook

1 commentaire

  1. Alex

    21 novembre 2008 à 23 h 24 min

    La plus grande chanteuse américaine de notre temps!

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>