Tous à la flotte avec les Fleet Foxes

ff.jpgUncut, Q, Mojo… Leur premier album est de tous les podiums. Les Fleet Foxes ne ratent pratiquement jamais la marche. Qu’on parle de disque ou de live d’ailleurs. Leur concert à l’Ancienne Belgique du 20 novembre dernier en a laissé plus d’un béat. Bouche bée.

Avec leurs mélodies d’orfèvres, leurs harmonies chorales, les cinq mecs de Seattle ont fait planer sur 2008 les ombres de Brian Wilson, Crosby, Stills, Nash & Young, Simon and Garfunkel… De leurs propres aveux, les Fleet Foxes s’inscrivent dans la tradition du folk, de la pop, de la musique de chœur et de gospel, du baroque psychédélique, des chants sacrés avec harpe, de la West Coast Music, de la musique traditionnelle (d’Irlande jusqu’au Japon) et des musiques de film…

Meneur de Flotte, Renard en chef, Robin Pecknold a beau venir de Seattle, avoir signé son premier contrat avec Sub Pop, il n’a que 7 ans quand le leader de Nirvana rend l’âme. « Sacrilège ! », crieront certains. Robin a toujours préféré Bob Dylan à Kurt Cobain.

« La première fois que j’ai entendu Boots of Spanish Leather, c’est comme si on avait drainé tout l’oxygène de la pièce. Et qu’on l’avait remplacé par la nostalgie chancelante et dorée de cette chanson, se souvient Aja Pecknold dans un entretien avec le Times. Ce n’était toutefois pas Dylan qui chantait. Mais mon frère de 14 ans. »

14 ans. Un tournant dans la vie de Robin. A l’époque, le jeune homme, rondouillard « au point de se baigner en tee-shirt », se lance dans une longue expédition à vélo. Décide d’arrêter la viande et les produits laitiers. À son retour, il écrit sa première chanson. Une chanson marquée d’un pessimisme rare. « “Sarah Jane” parle d’une fille que son père frappe et déteste. Une fille qui deviendra prostituée et finira par tomber enceinte », résume l’auteur. Avant d’ajouter : « Quand tu es gamin, tu n’as pas grand-chose à raconter. Alors, tu inventes. »

Airs de famille

Ce n’est pas le fruit de notre imagination. Chez les Pecknold, la musique est histoire de famille. Adolescent, le père de Robin possédait son propre groupe de R & B : les Fathoms. « Il a encore joué de la basse sur quelques disques des années 70 et 80. Et il écrivait ses propres chansons. Papa écoutait beaucoup de jazz. Mais aussi des trucs comme Steely Dan (Aja est le nom d’un de ses albums) ou encore Pat Metheny. Puis, il avait le Freewheelin’ Bob Dylan en vinyle. »

Le fiston ne bénéficie pas pour autant d’une éducation musicale. « J’ai fait du violon pendant deux jours, mais ce n’était pas mon truc », raconte-t-il aujourd’hui. Par contre à la Kirkland Junior High School, Robin se lie d’amitié avec Skye Skjelset. Autodidactes, Robin et Skye font leurs gammes ensemble et, en 2006, décident de s’adjoindre les services de quelques autres musiciens. Les deux jeunes hommes n’ont pas en commun que leur amour de la musique et des grandes harmonies vocales. Ils partagent aussi des origines scandinaves. Précisément norvégiennes.

A Seattle, la pêche au saumon a attiré bon nombre de familles nordiques. L’arrière-grand-père de Robin était marin. Son grand-père, fermier. De quoi peut-être expliquer le côté très bucolique, naturel du premier Fleet Foxes.

« J’ai écrit une bonne partie de nos paroles sur la route, lors d’un voyage en Grande-Bretagne et en Norvège. Avec mon frère et ma sœur, nous sommes partis à la recherche de nos racines. Sur les traces de nos ancêtres. Nous avons aussi rendu visite aux membres de notre famille toujours installés là-bas. Des gens avec qui nous étions en contact, mais que nous n’avions encore jamais rencontrés. »

La suite, c’est l’une des plus belles success story de 2008. Certains qualifient le principal chanteur des Fleet Foxes de « Morrissey reconverti en apache ». « J’aime bien “The Queen is dead”. Et je connais un peu “Meat is murder”. Mais ça s’arrête pratiquement là », termine en souriant Robin qui sacre le In Ear Park de Department of Eagles meilleur disque de l’année. Le barbu a du goût. On n’en a jamais douté…

« Fleet Foxes » (Bella Union/Cooperative Music). www.myspace.com/fleetfoxes

[youtube DrQRS40OKNE]


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>