Transardentes bis

On ne change pas une formule qui gagne : les Transardentes, qui auront lieu demain samedi au Hall des Foires de Coronmeuse à Liège, reprennent donc celle de l’an dernier pour leur seconde édition.

En clair : un jour, trois espaces (Cube, Sphere et Pyramid) où concentrer les diverses variantes de la musique électronique, et une affiche équilibrée entre vraies pointures, découvertes et quelques Belges pour faire bonne mesure. Les Ten Days et I Love Techno ne sont décidément plus les seuls gros événements du genre à attirer les accros. Et là, on ne vous a encore rien dit du premier Brussels Electronic Music Festival organisé au Bozar les 20, 21 et 22 mars prochains.

L’an passé, en rassemblant près de 10.000 personnes en bordure de Meuse, les Transardentes avaient quasiment fait le plein. À en croire les organisateurs, au rythme où ont été les pré-ventes cette fois-ci, ce chiffre devrait une nouvelle fois être atteint. Pas mal pour une deuxième édition. Ces mêmes organisateurs promettent des vestiaires plus grands et plus de toilettes, deux des rares points noirs de la première. Rien par contre à propos du prix des boissons ou des points d’eau. N’oubliez pas : toute sortie du hall est définitive.

Rien à redire sur l’affiche, dont seule Uffie s’est retirée pour raisons familiales. Des grosses pointures donc, avec Jeff Mills, le Pape de Detroit, ou les Cosmic Twins, alias les pionniers Derrick May et François K(evorkian). Voilà pour les techno addicts.

En 2008, l’écurie Ed Banger avait dépêché sur place SebastiAn. Le son sale et le mix tendu du garçon ont plu ; il est de retour cette année, accompagné cette fois par un deuxième pensionnaire du label, Yuksek, dont le premier album, « Away from the sea », devrait nous arriver sous peu. Tant qu’on est en France, outre Don Rimini, on ira revoir en salivant le contingent Birdy Nam Nam. dont le live de juillet 2008 avait fait trembler la plaine de Dour. Crazy B, DJ Need, DJ Pone et Little Mike ramènent leurs huit mains par chez nous, cette fois avec un album sous le bras (la chose portant le titre prometteur de « Manual for successful rioting »).

Les amateurs de buzz seront contents eux aussi : Late Of The Pier sera de la party. Du sérieux ? Essayez Grooverider ou James Holden. Du neuf : Mujava, un Sud-Africain tout frais émoulu de chez Warp où on a manifestement succombé à sa house minimale.

Début des festivités à 19h, avec Murdock, le dj drum’n'bass de Studio Brussel, un live du Liégeois Sierra Sam et Cosy Mozzy, désormais habitué des grands rassemblements depuis son Pukkelpop en 2007. Lui qui s’intéresse depuis un moment à ce qui se passe aussi sur la scène rock débarque à Liège avec Jean de Montevideo. Voilà. Et fin théorique de cette deuxième édition à 6h dimanche.

D.S.

Infos et programme complet : http://www.lestransardentes.be/.


commenter par facebook

2 commentaires

  1. juliengas

    24 janvier 2009 à 11 h 50 min

    Heu Yuksek n’est absolument pas un pensionnaire du label Ed Banger, il est signé sur Uwe distribué par Barclay…

  2. DS

    25 janvier 2009 à 17 h 20 min

    Très juste. Merci.

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>