Eagles of Death Metal, comme une bonne série B à l’AB

Un joyeux bordel, samedi soir à l’Ancienne belgique. C’est un peu l’impression laissée après la bonne heure de concert de Jesse Hughes et de ses potes dans une ambiance extrêmement cool. Lorsque le moustachu tatoué a attaqué les premières notes de « Speaking In Tongues », imparable morceau, les demoiselles ont commencé à envahir la scène.

Une, deux, dix, vingt, trente, bref, à l’issue du morceau, les quatre musiciens disparaissaient derrière une nuée de jeunes filles (entre 15 et 20 ans, maximum)délurées. Des nanas qui ne connaissent peut-être pas les Stooges, Neil Young, les Ramones ou les Rolling Stones mais qui sont séduites par le garage rock des chouchous du Queens of the Stone Age en chef, Josh Homme (lui même batteur sur l’album des Eagles mais absent sur scène).

C’est sans doute l’enseignement majeur d’un concert sympa, évidemment, qui se laisse écouter comme on regarde une bonne série b un dimanche soir pour guérir de la gueule de bois de la veille. Les Eagles of Death Metal sont rigolos, ils cultivent les gimmicks et clichés avec tellement de nonchalance et de distance qu’on ne peut s’empêcher d’adhérer.

Alors, bien sûr que Jesse Hughes n’est pas un grand chanteur et qu’il pourrait s’abstenir de chanter seul à la gratte (sauf pour la correcte version de « Brown sugar » où le groupe a rejoint son leader après l’intro) et que les Eagles n’ont pas vraiment de grands morceaux.

Néanmoins, l’esprit punk rock cher aux Ramones est bel et bien présent et a traversé un concert, certes pas mémorable, mais somme toute rafraîchissant parce qu’habité par un seul et unique enjeu : celui de se prendre du bon temps. Idéal pour un samedi soir, quoi.

PHILIPPE MANCHE


commenter par facebook

6 commentaires

  1. me

    1 mars 2009 à 19 h 54 min

  2. Anaïs

    1 mars 2009 à 22 h 21 min

    “Des nanas qui ne connaissent peut-être pas les Stooges, Neil Young, les Ramones ou les Rolling Stones”

    J’étais pas là, mais j’suis sûre que c’est vraiment une généralité de merde. Du genre insultant.

  3. Kitty

    2 mars 2009 à 10 h 48 min

    J’aurai mieux fait de m’abstenir de lire cette snobinarde critique dont les commentaires machistes auront au moins eu le don de me mettre de mauvaise humeur pour le restant de la matinée.
    C’est clair, nous les gonzesses, n’avons absolument aucune culture rock. Quand nous allons voir un concert, c’est uniquement dans l’espoir d’apercevoir la b*** d’Iggy (Ah non, pardon : on le connait pas non plus celui-là !) Nous étions quand même toutes un peu déçues que Jesse Hughes ne nous montre pas son string aux couleurs du drapeau belge… Mais quand on s’imagine qu’on aurait pu voir le slip kangourou d’Angus Young (C’est qui encore ? Il jouait pas avec les Stones ???), on se console…

    A part ça, Mr Manche, les filles sont montées sur scène sur “Speaking In Tongues” et pas sur “Wannabe In LA”… non non…

  4. zaza

    2 mars 2009 à 11 h 56 min

    Moi j’aime les machos comme Monsieur Manche :)

  5. Christophe

    2 mars 2009 à 17 h 01 min

    Assez d’accord avec l’article sur la qualité du concert (yeah…). J’avais pas l’impression que les “danseuses” étaient si jeunes, ni délurées, et je ne sais pas si elles ont un minimum de cultures rock ou pas. Mais bon, je croirais volontiers que celles et ceux qui vont voir Eagles of Death Metal n’y vont pas par hasard.

  6. Lorelei

    7 mars 2009 à 13 h 14 min

    Mouarf, moi ça m’a fait rigoler de me faire qualifier de nana de 15-20 ans maximum avec mes 36 ans bien sonnés, quant aux jugements sur notre éventuelle culture musicale, je les mettrai sur le compte d’une insidieuse jalousie…

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>