L’œuvre vraie de John Frusciante

Neuf albums en quinze ans, plus de nombreuses collaborations, on peut dire que la carrière solo du guitariste des Red Hot Chili Peppers s’apparente à une véritable carrière. Il est d’ailleurs loin le temps où on ne pouvait voir en lui qu’un Syd Barrett américain, drogué et dilettante, enregistrant dans sa chambre californienne, album sur album.

Ce dernier The Empyrean le voit d’ailleurs entouré d’un excellent band – Flea à la basse, Josh Klinghoffer aux claviers et Johnny Marr à la guitare – en plus du Sonus Quartet à cordes.

Non seulement, John est un guitariste hors pair (il y a de nouveaux de ces solos pas piqués des hannetons, ici) et un compositeur qui a déjà tant apporté aux Red Hot, mais ses qualités vocales sont indéniables. Comme si, au fil des ans, Frusciante sortait de sa coquille pour révéler sa vraie nature. Producteur aux arrangements sophistiqués et auteur de textes inspirés, Frusciante est décidément un grand bonhomme à part entière. Dommage qu’on ne le voie jamais sur scène sans ses célèbres comparses.

Record collection-EMI.

THIERRY COLJON

http://www.myspace.com/johnfrusciantemusic 


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>