Grace Jones, élégante et sophistiquée

Fort d’un nouvel album Hurricane, sorti il y a quelques mois, l’ancien mannequin reprend la route. Grace Jones était à l’Ancienne Belgique lundi soir.
critique

La visite bruxelloise de la panthère jamaïquaine Grace Jones est l’événement musical de ce début de semaine tant la diva androgyne reste toujours aussi fascinante, magnétique et énigmatique plus de trente ans après ses débuts. Fort d’un nouvel album Hurricane, sorti il y a quelques mois, l’ancien mannequin reprend la route comme elle l’a fait cet été lors d’une escale belge aux Lokerse Feesten.

Concert hype par excellence, il y avait la toute grande foule sur le trottoir du boulevard Anspach en début de soirée devant la salle qui affichait complet depuis plusieurs mois. C’est pourtant avec trois quarts d’heure de retard sur l’horaire initialement prévu (20h30) que débutent les hostilités. La salle est dans le noir complet, on aperçoit deux petits points rouges se balader sur scène et presque lécher le plafond. Lorsque la salle s’allume, on découvre Grace Jones sur une espèce de nacelle de chantier tout en hauteur. Le public métissé exulte et la féline, à moitié nue, d’entamer une relecture robotique et hypnotique du « Nightclubbing » d’Iggy Pop. La voix est intacte. Et lorsqu’elle dit, en français, avec son inimitable accent : « Je ne sais si je dois parler français ou anglais » on se retrouve plongé dans les années 80 lorsqu’elle reprenait « Pars » de Jacques Higelin.

Les six musiciens et deux choristes déploient des sonorités qui rappelleront tout au long d’un concert élégant et sophistiqué Iggy Pop (période The Idiot) David Bowie (celui de Scary Monsters) ou David Byrne/Brian Eno (My life in the bush of ghosts).

Chaque chanson voit la star changer de chapeau, enfiler un manteau ou un accessoire. Et dans le genre, la méchante de From a view to a kill s’y connaît.

Si elle propose des extraits de son dernier album, ce sont surtout les classiques que le public attend. Et quand elle demande avec l’accent jamaïquain de Spanish Town si elle a des compatriotes dans la salle, on sait que « Jamaican guy » va suivre. Et comme de juste.

Le show classe mais pas glacé montre une sexagénaire alerte, svelte et sexy qui reprend autant « Demoliltion man » que « La vie en rose ». Les musiciens assurent et proposent de chouettes versions parfois bien dub du répertoire de Grace Jones. Qui envoie des ballons dans le public avant un rappel qui relancera un peu l’ambiance. Enfin… « Love is a drug », emprunté à Roxy Music, fait l’effet d’une décharge électrique tandis que « Slave to the rythm » donne l’opportunité à l’artiste, au visage chaussé d’un masque de chat, de s’adonner aux joies du Houla-hop. Grace terminera avec un « Hurricane » de circonstance dans une ambiance qu’on peut qualifier aisément de torride.

PHILIPPE MANCHE

Reportage photos Dominique Duchesnes


commenter par facebook

8 commentaires

  1. Axel

    17 mars 2009 à 17 h 21 min

    J’ai eu la chance d’y être et de monter sur scène comme une vingtaine d’autres spectateurs lors de “Pull up to the bumper”. Je lui ai d’ailleurs fait un gros bisous au passage…En tout cas, je garderai un merveilleux souvenir de ce concert. Grace Jones est aussi une très bonne actrice, espérons la voir bientôt dans un nouveau film. Grace, you’re a beauty!

  2. zaza

    17 mars 2009 à 23 h 07 min

    Chanter avec une scie circulaire en travers du crâne : chapeau bas !
    Sur une autre photo, son loup me rappelle celui porté par une amie lors d’une soirée délicieusement libertine.

  3. bibyl

    18 mars 2009 à 1 h 00 min

    c’était LE concert du mois de mars à Bruxelles! Grace Jones a non seulement toujours autant de…grâce mais a encore et toujours cette voix superbe. A découvrir via son tout dernier album “Hurricane”.

  4. wadafuck

    18 mars 2009 à 9 h 16 min

    Moi plus rien ne m’épate à part un beau chapeauw.

  5. youpidou

    18 mars 2009 à 10 h 24 min

    Une très grande dame de la chanson anglo-saxonne. Son extravagance, sa beauté, son côté “vamp”, j’adore, grrr… Et son album sorti en novembre dernier est un vrai bijoux.

  6. Jérémie

    18 mars 2009 à 11 h 54 min

    Quelle femme, quelle beauté. Encore plus belle en vrai! Le concert était sold-out en 5 jours, ce qui prouve bien qu’elle a toujours autant de succès.

  7. greg

    18 mars 2009 à 23 h 46 min

    oh, Grace, please come back in brussels!!!!!!!!

  8. florian lavoux

    15 avril 2010 à 6 h 26 min

    au visage chausse d’un masque de chat -> j’ai duj mal à comprendre …

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>