Daan à Manhay, version vintage

Après ses deux albums disco-électro (Victory et The player), l’excellent Daan Stuyven revient au piano et à ses humeurs « western & crooner » (pour résumer) sur un Manhay bon comme le pain chaud.

« En fait, The player est sorti trop tard. Il était déjà en décalage par rapport à ce que je voulais faire : être davantage dans la retenue. J’ai tout écrit et composé au piano, seul, chez moi, à Manhay. Quand la vie est belle, que ton monde t’émerveille, t’as envie de le garder pour toi, sans être dans le show, la mégalomanie. Ce disque est plus intimiste, plus proche de moi, plus personnel. C’est aussi un truc d’âge. Je vais avoir 40 ans. J’essaie de voir comment ça sera quand j’en aurai 60 et que je me produirai derrière mon piano, avec un beau costume et une voix grave. Le piano est une maîtresse que j’ai trop longtemps négligée. J’ai ensuite habillé les chansons avec le groupe car comme ça, on entend moins que je suis un mauvais pianiste. »More...

Modestie que tout cela. La belle voix de Daan n’a jamais été aussi bien mixée : « Avant, j’évitais la confrontation avec ma voix en reculant son enregistrement au maximum. Sans y consacrer du temps. »

Du coup, on se retrouve avec un disque émouvant, tendance Cash et Dylan, qui n’est pas sans rappeler la trilogie cow-boy de son ami Kris Dane : « Il y a un respect et une appréciation mutuelle. Mais quand on se voit, on ne parle pas musique. La dernière fois, c’était au réveillon, chez moi, on a tenté, à deux, de casser la glace de la piscine, en sautant comme des malades. »

Daan aime le vintage, ce qui a de la patine, comme Bobbejaan Schoepen pour qui il a chanté, ainsi que les vieilles guitares, voitures ou motos. Le graphisme de sa pochette est également toujours le même : « J’ai été graphiste et je ne veux plus y réfléchir. J’ai viré toutes les autres typos de mon ordi. Je fais mes factures dans la même typo. »

Daan vit à Ixelles dans un atelier ressemblant à un magasin d’instruments de musique, mais c’est dans un village ardennais, près de Manhay (à 20 kilomètres de La Roche), qu’il passe le plus clair de son temps : « J’y vais dès que je peux, le plus souvent possible. C’est mon refuge, ma page vierge, ma dose de vitamines. J’y reçois mes amis. Chez le boulanger, tu dis d’abord bonjour à tous les clients, avant de saluer la boulangère. T’as pas ça à Bruxelles. »

Daan sera à la Nuit belge du 13 mai.

Album Manhay (PiaS).

 http://www.myspace.com/officialdaan

THIERRY COLJON

[youtube FW2idTXyXF8]


commenter par facebook

3 commentaires

  1. hunk

    7 mai 2009 à 16 h 43 min

    Chouette album, moins electro danse que les autres mais bourré d’émotion…
    Peut être sur scène ce sera moins fort…

  2. holvoet patrick

    16 avril 2010 à 12 h 28 min

    pouvez vous me donner l’adresse mail de Daan afin de le contacter pour un concert en 2011

  3. Ardu Stéphanie

    8 septembre 2011 à 11 h 08 min

    Bonjour, pourrais-je recevoir les contacts pour les booking svp? C’est assez urgent…
    Merci d’avance,
    Bien à vous

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>