Hier soir aux Nuits: Underground et intensité

Hier soir aux Nuits (Samedi 09.05), l’affluence était moyenne.  Début de soirée, petit détour par le Chapiteau tout d’abord pour voir le Californien Subtitle déballer son œuvre underground, on se dirige par la suite dans cette belle Rotonde pour admirer deux duos mixtes déjantés, John & Jehn et Joe Gideon & The Shark.

Étrange personnage que ce Subtitle. Un très grand bonhomme tout maigre, look underground minimaliste, coiffé façon gangsta Rap à l’ancienne, arrive sur la scène du Chapiteau. Ses déplacements sont raides, le flow et les instrus saccadés. Un mécanisme complexe se crée devant nos yeux, on essaye d’identifier les rouages susceptibles de produire une hégémonie. Et celle-ci, étonnement, va arriver. Peu à peu, la marionnette prend vie, l’automate figé se déraidit et se transforme en Showman. Il fait rire le public, l’interpelle, se prend pour un scaphandre en leur faisant signe si tout va bien. L’aspect saccadé qui stagnait au début du concert s’est soudainement harmonisé. Le rappeur est imprévisible, il coupe le son à tout moment, raconte des anecdotes, éclate de rire. Son humeur est communicative, son œuvre underground-futuriste à la base peu accessible plait. Il finira les cinq dernières minutes à capella, abandonnant son ordinateur. Silence dans la salle, son flow prend aux tripes. Une belle découverte, finalement.

Créatif, électrique, déterminé. Face à un public amorphe peu enclin à l’intensité de la décharge, le duo français John & Jehn s’est déchainé, malgré tout. Jehn, avec sa coiffure à la Mia wallace de Pulp fiction se déhanche et se démembre derrière son piano, s’acharne sur son micro. John assure la guitare et la performance vocale, parcours la scène en se pliant en quatre. Le groupe assure le spectacle dans cette magnifique rotonde timorée. Un de leur titre phare, 20L07, est adapté avec brio, s’enchaîne par la suite une nouvelle composition, Oh my love, aux accents PJ Harvey-esque, avec Jehn qui se transforme en poupée rockeuse psychédélique. Cette dernière finit par abandonner son piano pour assurer la guitare, c’est l’heure de prévenir rapidement les oreilles, ça va déménager. Les chansons s’enchaînent, le courant passe peu à peu, le public s’est rapproché, l’osmose n’est pas encore là mais la température est montée d’un cran. Fin en apothéose avec Today, où John et Jehn varient l’intensité en alternant le rythme, les deux guitares font l’ascenseur. La magie mutuelle n’est finalement jamais arrivée mais le courant est au moins passé sur scène. On s’en contentera.

Dernier concert programmé à la Rotonde, dans la lignée de John et Jehn. Rencontre avec un duo londonien, Joe Gideon & The Shark. A notre droite une jeune femme, Viva, multi-instrumentiste, accoutrement couleur léopard, cheveux en pétard, l’artiste en jette. A gauche, Gideon, habillé sobrement, sans artifice dans l’apparence, se charge du chant et de la guitare. Viva enchaîne batterie, piano, voix, xylophone et guitare. Presque tout en même temps. Gideon transporte le public avec sa voix grave et ses enchaînements mi-chanté/mi-parlé. Certains passages nous amènent vers un univers White-Stripien, à d’autres endroits on atteint des contrées psychédéliques. Le public est conquis, la soirée se termine. En sortant, on entend au loin Abd Al Malik dans son grand chapiteau proclamer “une Belgique arc-en-ciel” . La Rotonde nous aura en tous cas permis de voir de belles étoiles montantes.

Simon Even

http://www.botanique.be/ 


commenter par facebook

2 commentaires

  1. lio

    12 mai 2009 à 9 h 02 min

    une autre review de la soirée par ici:
    http://concerts-review.over-blog.com/article-31315141.html

  2. michel

    12 mai 2009 à 9 h 17 min

    Pas passés par l’orangerie ce soir -là :Battant-Beast Pit Er Pat….
    read about it
    http://concerts-review.over-blog.com/article-31313869.html

répondre

Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>