Les sorties rock et variétés de la semaine

The Penelope(s) & Morpheus – Yusuf – Noisettes – Luciole – Cristina Branco The Penelope(s) & Morpheus « Priceless concrete echoes »

On ne s’étonne plus du retour d’une new-wave joyeuse et électronique, plus de 25 ans après OMD. Mais on est heureux d’entendre les Français de Penelope(s) (Axel Basquiat et Vincent Tremel) s’acoquiner avec notre (DJ) Morpheus qui renoue ainsi avec la créativité de Minimal Compact (même que Malka Spigel croise Chloé Delaume au chant). C’est le meilleur des années 80 qui passe à travers les synthés et des mélodies sautillantes.  Citizen-Module. http://www.myspace.com/thepenelopes

Yusuf « Roadsinger »

Depuis An other cup, en 2006, on savait Cat Stevens revenu au meilleur de sa forme. Roadsinger confirme que Yusuf Islam n’a rien perdu de sa patte folk, retrouvant une veine traditionnelle qui inspire tant de ses jeunes challengers (de Devendra à tous les autres). Ses textes prônent un peace & love nous ramenant 40 ans en arrière. Et c’est plutôt positif… Island-Universal. http://www.myspace.com/yusufislam

Noisettes « Wild young hearts »

Mais qu’est-ce qui leur prend, aux labels d’Universal, de multiplier les chanteuses soul prêtes à enterrer vivante Amy Winehouse ? Voici la petite Shangai Shoniwa, fort belle demoiselle formant un trio londonien qui sort un deuxième album bourré de charme et de jolies mélodies à même de faire vaciller encore un peu plus le trône de la choucroute intoxiquée. Mercury-Universal. Sortie le 15 mai.http://www.myspace.com/noisettesuk

Luciole « Ombres »

Autant sur scène, à Bourges, la petite conteuse-slammeuse nous avait laissé perplexe avec ses mélodies fuyantes, autant sur ce premier album, ces mêmes mélodies trouvent enfin l’écrin à même de nous séduire. Compos et réalisation sont de Dominique Dalcan qui signe, ici, de fort belle façon, son grand retour.  Universal. Aux Nuits Botanique, ce vendredi 15. http://www.myspace.com/luciole1

Cristina Branco « Kronos »

Après une petite parenthèse pop, la belle Portugaise revient à ses premières amours : un fado dépoussiéré, moderne et sensuel. Sans nous faire pour autant oublier la voix de Teresa, de Madredeus, auquel ce Kronos nous fait plus d’une fois penser. Emarcy-Universal. http://www.cristinabranco.com/

THIERRY COLJON


commenter par facebook

1 commentaire

  1. ANDRE

    14 mai 2009 à 14 h 51 min

    Ce ne sont pas les commentaires su Soir que nous lisons ici , mais ceux repiqués du Tele Moustique. Bizarre !

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>