Ce soir aux Nuits (15.05), la bonne humeur de Spleen

spleen.jpg

Ce soir pour l’avant dernière soirée aux Nuits Botanique, le chapiteau accueillera le talentueux Spleen, en première partie d’Emily Loizeau, avec également la présence de Luciole.

Originaire de la région parisienne, le jeune homme d’origine camerounaise baigne déjà depuis tout petit dans l’art, avec un frère professeur de Gospel et un autre étudiant aux Beaux Arts de Paris. Sa musique versatile et vagabonde ne se catalogue pas : à la manière d’un peintre appliqué, il compose un mélange hors frontière, avec des touches de soul, de funk, agrémentées de légères teintes néofolk et hip-hop. Le résultat final, c’est son dernier album, « Comme un enfant », un ovni qui sonne moderne, qui évoque ses voyages au cœur de l’enfance, récit introspectif caressant et éveillant les 5 sens. Chaque titre a une personnalité à part entière, amplifiée par les capacités vocales de Spleen, qui passe du timbre aigu de « Don’t Look Back » au rauque de« tu l’aimeras » avec une facilité déconcertante. Le personnage est aussi comédien, passionné de danse et d’art pictural. Il avoue avoir du mal à se cantonner à une seule discipline artistique. Spleen, c’est aussi des histoires de rencontres et de collaborations, on pense aux sœurs fantasques de Cocorosie ou au chanteur folk Hugh Coltman, qui était le week-end dernier sur la scène des nuits botanique, avec qui ils ont formaient le groupe Heez Buz. Spleen, c’est donc un condensé d’originalité et de créativité que l’on espère retrouver ce soir sur la scène du Chapiteau.

 http://www.myspace.com/mynamespleen

http://www.botanique.be/ 

Simon Even


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>