Les sorties rock et variétés de la semaine

Marilyn Manson- Maudlin Career – Krystle Warren & the Faculty – Esser – Oi Va Voi  Marilyn Manson « The high end of low »

Marilyn Manson va mieux si l’on en croit le ton presque joyeux de ce treizième album optant pour un rock FM nettement plus abordable que par le passé. Très éloigné en tout cas du métal trash qui l’a rendu célèbre. Le retour de Twiggy Ramirez, autant qu’une vie amoureuse stabilisée, nous vaut ce disque bourré de mélodies très fréquentables.   Interscope-Universal. http://www.marilynmanson.com/

Maudlin Career « Camera obscura »

Pour ce quatrième album, le groupe écossais mené par la très rétro Tracyanne Campbell nous propose toujours ce croisement sixties entre la Motown de Detroit et les arrangements pour cordes de Burt Bacharach. Produit en Suède par Jari Haapalainen, ce disque sans complexe nous rappelle ces chanteuses à choucroute comme Dionne Warwick, Dusty Springfield ou Sandie Shaw. Rétro, donc ! (T.C.) 4AD-V2.
http://musique.fluctuat.net/camera-obscura/my-maudlin-career-alb17809.html

Krystle Warren & the Faculty « Circles »

Troublante, la chanteuse de Kansas City, au physique androgyne, sait avoir la voix de Stevie Wonder (surtout dans les graves) pour mêler sa soul à ses amours folk. On pense aussi à Joan Armatrading. Mais au final, Krystle ne ressemble qu’à elle grâce à ses chansons hyper bien construites et aux arrangements subtils.  Because-Warner.
http://www.myspace.com/krystlewarren

Esser « Braveface »

Braveface ? Une petite gueule de voyou, oui, au look très travaillé, pour le premier album de ce chanteur londonien issu de Ladyfuzz. « Headlock » et « Satisfied », ses premiers succès, sont repris sur le début en fanfare d’un rock qui joue au méchant, sans l’être. Transgressive-Warner. http://www.myspace.com/esserhq

Oi Va Voi « Travelling the face of the globe »

Le groupe anglais (qui a révélé KT Tunstall) a beaucoup voyagé. Et ça s’entend sur ce quatrième album, même si le violon klezmer et les cuivres tziganes sont toujours là. La voix de Bridgette Amofah agrémente de-ci de-là les deux tiers d’un disque festif, ouvert et trépidant. V2. http://www.myspace.com/oivavoi

THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>