Eternel « Kind of blue » à Montréal

MONTREAL
DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

L’album mythique de Miles Davis, Kind of blue, a cinquante ans. Le Festival international de jazz de Montréal n’a pas manqué de lui rendre hommage au travers d’un concert souvenir. Dans le rôle de Miles, le trompettiste Wallace Rooney. Les saxophonistes Javon Jackson et Vincent Herring reprennent les rôles de John Coltrane et Cannonball Adderley. John Webber tient la contrebasse de Paul Chambers et le pianiste Larry Willis est à lui tout seul Wynton Kelly et Bill Evans. Et pour tenir la batterie de Jimmy Cobb, rien de tel que Jimmy Cobb lui-même, le dernier survivant octogénaire des sessions légendaires de l’album de jazz le plus vendu au monde.
La salle du théâtre Jean Duceppe était pleine pour réentendre ces notes bleues éternelles. Avec beaucoup de respect, les musiciens ont reproduit le disque, sans pour autant sortir de temps en temps des rails discographiques. Jimmy ose même accélérer un peu le tempo sur « So what », alors que Willis s’amuse avec quelques improvisations. La vraie vedette est la musique bien sûr mais on ne peut manquer de sourire en voyant Wallace Rooney débarquer en veste de peau de crocodile et grandes lunettes noires. On aura compris l’allusion au maître défunt. Bref, ce concert nous aura rendu tout bleu d’une musique qui n’a pas pris une ride. THIERRY COLJON


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>