Peaches : chaud devant

peaches.JPGQuand il s’agit de balancer des textes connotés sexuellement à la tête d’un public parfois médusé souvent conquis, Peaches n’est jamais bien loin. La fille de Toronto, grande copine de Gonzales, y va à coups de gros beats et de guitares. 

Frétille du postérieur dans ses tenues légères. La soirée est lancée. Elle s’annonce chaude même s’il fait frisquet. Car si les années passent, elles n’ont aucune prise sur l’énergie débordante de la provocatrice Merrill Beth Nisker. Déjà 40 printemps mine de rien… Son quatrième album, I Feel Cream est sorti en mai. Certains ont beau en avoir douté. Liège peut en témoigner. Peaches reste la reine de l’électro rock sexy trash aguicheur et salace.

Toutes les photos dans notre portfolio (Photos Dominique Duchesnes)

Julien Broquet


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>