Kool Shen s’en tire bien

koolshen.JPGIl manquait quelqu’un, l’irrattrapable Joey Starr, samedi soir, sur la scène principale des Ardentes. Mais disons que son comparse Kool Shen a sauvé les meubles. Il suffit de voir l’ambiance sur les bords de la Meuse pour comprendre que ce que veulent les Liégeois (et les autres) ce week-end, c’est avant tout faire la fête. Que ce soit sur de l’électro ou du rap. Alors quand Bruno Lopes (c’est son nom) déboule avec ses potes, ça fait forcément du bruit. Le public s’emballe sur les tubes de NTM, Pass Pass Le Oinj ou encore Ma Benz. Il est plus perplexe devant la dédicace mélo du quadra.

Sans Joey, en zonzon pour destruction de voiture à la hache, le gang de Saint-Denis doit se passer de son côté bestial. On n’imagine même pas le bordel qu’aurait pu susciter sa présence. « Mais qu’est-ce, mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu? Mais qu’est-ce qu’on attend pour ne plus suivre les règles du jeu. » Reçu 5 sur 5. Même Tom Barman a compris le message et invite la plaine à le rejoindre pendant son set, un peu bourrin mais très efficace, de Magnus. Les festivaliers affluent. Encore et encore. On a rarement vu autant de monde, pareille fiesta et tel bordel sur une scène. Les Ardentes ne dorment jamais.

Toutes les photos dans notre portfolio (Photos Dominique Duchesnes)

Julien Broquet


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>