Le pays de Wendy Nazaré

wendy_nazare.jpgElle a 25 ans, a un album à son actif (Pas de pareil réédité cette année par Universal-Belgique) et nous vient de Verviers. Mais son jardin à elle, ce sont les Francofolies de Spa auxquelles la chanteuse participera pour la quatrième fois (dont deux Franc’Off qu’elle n’a jamais gagnés).

Wendy Nazaré – on s’en est déjà rendu compte sur les blogs – déchaîne les passions. Amour-haine. Sans raison apparente. Sinon qu’elle est mignonne, a la chance d’être bien entourée et est appréciée aussi bien en France (à Astaffort où elle a participé, en octobre 2007, aux ateliers de Cabrel) qu’au Québec (où elle a vécu deux mois) ou par Bel RTL, dont les internautes lui ont décerné le prix du public aux dernières Octaves de la Musique.

Gâtée, Wendy n’est pas pour autant née de la dernière pluie. À 6 ans, elle étudie le piano et le solfège au Conservatoire de Verviers dirigé par le papa de Maurane (« Il venait me protéger d’un prof de piano assez sévère », nous a-t-elle raconté). Une Maurane qui, depuis une première partie au Bel’zik Festival de Herve, est devenue une amie. Wendy passe ensuite à la guitare et, à 11 ans, décide d’écrire ses propres chansons : « J’ai d’abord écrit en anglais car ma mère est anglaise, puis, pour les 50 ans de mon père, je lui ai écrit une chanson en français. »

La psycho en plus

Même si « Mon pays » a été écrit par Arthur de la Taille, rencontré à Astaffort, les textes de Wendy sont très personnels, parlant de ses grands-parents notamment : « J’ai des origines portugaises, algériennes, anglaises, juives, belges… Ce disque me correspond totalement. »

Un disque sorti en autoproduction en février 2008, alors que Wendy suivait toujours ses études de psychologie à l’U.Lg. dont elle vient d’être diplômée. On y retrouve une belle brochette de musiciens confirmés comme Didier Laloy, Nicolas Fiszman ou Phil Corthouts. Les Francos (dont elle fera les Chantiers en 2007) ne sont pas seuls à s’intéresser à Nazaré. Universal-Belgique, qui n’a plus signé d’artiste francophone depuis dix ans, a un coup de cœur pour ce disque que la major ressort tel quel. « C’était ma condition avant de signer : garder la même équipe. Pour la France, peut-être qu’on attendra le prochain album ».

Wendy Nazaré sera dimanche 19, à 18 h 30, sous le dôme Fortis.

Toutes les photos du festival (Photos : Sylvain Piraux, Belga)

Thierry Coljon


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>