Dour: notre agenda de ce samedi

Ou en tout cas, un extrait, le temps de s’éclaircir les idées après la dévastatrice prestation d’Animal Collective, hier au Marquee (nous y revindrons)…

Arbouretum. Des Américains qui réhabilitent le port de la barbe et de la chemise à carreaux, on en connaît d’autres. Ces gens de Baltimore proposent un set teinté de psychédélisme et de rock puissant. Peu importe si le début d’après-midi n’est peut-être pas le meilleur moment de la journée pour eux : une cure de guitares, ça fait toujours du bien. (Petite Maison dans la Prairie, 14h30)

U-Roy & Pablo Moses. Le reggae, il y a ceux qui en jouent, et ceux qui l’incarnent. C’est clairement de la seconde catégorie qu’il s’agit ici avec ces deux légendes des années 60 et 70. (Red Frequency, 18h30)

Esser. Ben ne fera peut-être jamais l’unanimité auprès des coiffeurs, mais il intéressera par contre tous ceux qui aiment une pop anglaise dans laquelle se bousculent les influences, mâtinée de dub et d’expérimentations lo-fi. La hype qui le porte est-elle justifiée ? Wait and see. (Dance Hall, 19h15)

IAM. Le rap à Dour, c’est devenu une tradition, et les organisateurs invitent chaque année des pointures du genre. Après les grands noms made in America des éditions passées, un détour par ce que la France compte de plus sérieux et de plus influent s’imposait. Pas besoin d’en dire plus. (Last Arena, 19h30)

The Dodos. Le duo californien désormais trio nous rend visite entre deux albums (on connaît déjà « Visiter », et « Time To Die » sortira fin août), pour une nouvelle dose de folk décalée. (Petite Maison, 20h)

Bitty McLean with Sly & Robbie. Les mecs de UB 40 sont des gentils : c’est en quelque sorte eux qui ont ouvert la porte à Bitty McLean, un de leurs anciens « tea boys », précise sa bio. Même s’il a eu le temps de décrocher quelques hits (comme « It Keeps Rainin’ »), cet Anglais-là sait y faire quand il s’agit de s’entourer : Sly et Robbie forment rien moins qu’une paire rythmique de légende. (Red Frequency, 22h30)

Air Guitar Belgium. Pendant que la moitié du groupe I’m From Barcelona montera sur scène pour effectuer quelques pitreries, les finalistes d’une compétition qui vaut son pesant de cacahuètes pour son surréalisme feront, eux, expressément semblant. Trash & Tradition, Rémy Bricka et compagnie : il n’y a qu’à Dour où les prestations les plus improbables font un tabac ! (Petite Maison, 23h20 et 01h30)

Craze And Klever. Dans le petit monde du turntablism (en français : platinage artistique), cette paire compte parmi les incontournables. Au menu : 4 mains, 4 platines et 90 minutes de beats, scratches, breaks et autres joyeusetés ! (Magic Tent, 00h15)

Luke Slater. Il y a dix ans de cela, le bonhomme mettait le feu sous les chapiteaux de Dour avec ses mixes implacables. Planetary Assault Systems n’est que l’un de ses pseudonymes, celui sous lequel il explore les moindres recoins de la techno. (Dance Hall, 01h00)

(DS)

Les photos de vendredi

Les photos de jeudi


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>