No stress : t’écouterais pas plutôt IAM ?

no-stress-cartes.jpgEn festival, les plus prévoyants emmènent toujours de quoi s’occuper entre les concerts. Un sudoku à terminer, une broderie à fignoler, l’intégrale de Dostoïevski, ce genre-là quoi. Et de temps en temps, on en croise aussi qui s’occupent pendant. Eh, les gars, les cafés ferment le samedi, chez vous

Toutes les photos du festival (Photos : Thomas Blairon, Belga)

Didier Stiers


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>