Flamboyant Pearl Jam

Jeudi, peu après quatorze heures, nous tombons sur quelques fans italiens de Pearl Jam qui font le pied de grue devant le Westin Hotel de Rotterdam. « On a fait le tour des hôtels de la ville et un groom nous a suggéré d’essayer ici » nous glisse un Transalpin. Et comme de juste.
Quelques minutes plus tard, le bassiste Jeff Ament quitte l’hôtel pour s’engouffrer dans un van métallisé non sans avoir pris le temps de signer quelques autographes et d’être pris en photo avec des fans. Qui sont de plus en plus nombreux. Certains sont là aussi parce qu’il y a un peu de monde et restent pas curiosité. Une bonne demie-heure plus tard, le manager de Pearl Jam s’adresse à la centaine de personnes et lui demande de ne pas photographier Eddie Vedder ni de prendre de photos. Peine perdue. Lorsque la figure de proue du groupe se retrouve sur le pavé, les téléphones portables immortalisent un Eddie, très cool et souriant, qui file dans un autre van.

En plein milieu du concert, Vedder évoquera sa sortie d’hôtel visiblement surpris par le monde qui l’attendait. Un concert où Pearl Jam s’est montré en toute grande forme et d’excellente humeur. La veille, à Londres, Ron Wood, avec qui Vedder a collaboré, qui a rejoint Pearl Jam sur la scène de l’Astoria pour « All along the watchtower », le classique de Dylan. Pas d’invités à Rotterdam mais une énergie inouïe dans le chef des auteurs de Ten. Un concert pied au plancher devant un public conquis et en harmonie des premières notes à la dernière. Sincères et généreux, les cinq musiciens n’ont dévoilé que deux nouvelles compositions : « The fixer » et « Got some ». Comme à chaque fois, le section rythmique (Ament/Cameron) est sidérante. Mike McCready et Stone Gossard ne sont pas en reste non plus. Sous influence seventies (Led Zeppelin), comme une partie de la scène grunge d’Alice In Chains à Soundgarden, les deux guitaristes envoient le bois à coup de strates de guitares telluriques. Et Vedder, intenable, saute dans tous les sens et habite littéralement un répertoire où les « Alive » ou « Do the evolution » rendent le public extatique.
Lors du deuxième rappel, Eddie Vedder se lance dans une très belle version de « You’ve got to hide my love away » des Beatles seul à la guitare acoustique avant d’attaquer, à cinq cette fois, « Love reign O’er me », le morceau de clôture de Quadrophenia des Who. On retiendra des deux heures de ce concert en crescendo une sincérité palpable, une communion très touchante entre Pearl Jam est ses fans et un répertoire finalement sans âge.

Philippe Manche

Setlist – Sportpaleis Ahoy – Rotterdam – 13 août 2009

Eldery woman behind the counter in a small town
Last exit
Animal
The fixer
Given to fly
Severed hand
Why go
Dissident
Brother
Gone
Even flow
Whishlist
Nothingman
½ full
Black
Got some
Go

1er rappel

Life wasted
Better man (save it for later)
Daughter
Lukin
Comatose
Alive

2ème rappel

You’ve got to hide your love away
Love reign O’er me
Do the evolution
The real me
Yellow Ledbetter


commenter par facebook

5 commentaires

  1. Denis

    15 août 2009 à 9 h 17 min

    Mon 8e concert de Pearl Jam, pas le meilleur mais toujours très très bon. Et le 2e rappel était surprenant, avec les deux morceaux des Who.

  2. le nouveau

    18 août 2009 à 8 h 54 min

    “et lui demande de ne pas photographier Eddie Vedder ni de prendre de photos”. HAHA, splendide!!

  3. Fred

    18 août 2009 à 9 h 42 min

    Si seulement il pouvait existe plus de groupes réguliers, originaux et professionnels comme eux… y en a marre de ces groupes rock de starlettes…

  4. le nouveau

    18 août 2009 à 21 h 12 min

    Tout juste Fred, … Le truc c’est que Pearl Jam, c’est un groupe qui a su vieillir avec son public. Les ados des 90′s se reconnaissaient en Eddie Vedder: délectable mal être pubertaire (quoi que EV avait 28 ans à la sortie de Ten), rejet des modèles et choix parentaux, crise d’identité, cheveux gras, refus de plaire (raté ds le cas d’EV).
    Au fil des albums PJ devient un groupe solide, comme tu dis mais qui a changé de registre, ne s’adresse plus aux ados mais bien aux nouveaux adultes qui ont grandi depuis les 90′s. Sans être Big Brother je vois peu de kids dans les concerts de PJ mais bcp de calvities naissantes.

  5. Mayada

    4 septembre 2009 à 12 h 37 min

    Salut a tous !!!!

    Je viens a l’instant de voir cette photoo si genial!! Et il y a une copine a moi qui apparait sur la photo!! Est-ce que quelqu’un sait qui a fait cette photo? et ou je pourrais le / la contacter???
    Ce serait très important pour moi de pouvoir me mettre en contact avec lui ou elle!
    Merci bcp!!! A +

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>