Un avant-goût de Vampire Weekend

« Nous sommes pour l’instant en train d’enregistrer. Nous allons donc profiter de ce concert pour vous jouer quelques nouveaux morceaux. » Pour les jeunes New-Yorkais bien proprets de Vampire Weekend dont le deuxième album sortira dans quelques mois, avec plusieurs semaines de retard sur le planning, le Pukkelpop est l’occasion de mettre l’un ou l’autre titre à l’épreuve du public.
Quatre ou cinq sont intercalés entre les gentilles vignettes world pop indé de leur premier disque. Un disque qui le 13 août dernier comptabilisait le coquet montant de 458.823 ventes aux Etats-Unis. Le Pukkel se détend sur Cape Cod Kwassa Kwassa, Mansard roof, Walcott et autre Oxford Comma. Nous, on a toujours flashé sur le nerveux A-Punk. Et c’est lui, ce vendredi, qui fait danser le Marquee. Quelques fans connaissent les paroles sur le bout des doigts. Enfin, pas toutes. Mais ils gardent le même sourire béat. Les compos récentes sont loin d’être dérangeantes. L’une d’entre elles, un rien plus rock, se veut même franchement entraînante. Ne reste plus qu’à attendre.
J.B.


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>