Un concert en guise de préliminaires

Le détail affriolant susceptible de faire saliver tout festivalier qui se respecte ressemble en général à ce genre de commentaire : « Leur prochain album est presque prêt, et quelques-uns des nouveaux morceaux feront certainement partie de la set-list. »

Les communiqués concoctés par les organisateurs du Pukkelpop n’échappent pas à la règle : c’est ainsi qu’ils soulignent la présence de groupes ou d’artistes qui ont déjà fait sensation chez nous dans un passé plus ou moins récent.

Les Klaxons, par exemple, furent à coup sûr l’une des formations plébiscitées sous la toile du Marquee à Werchter, en 2007. Le trio débarquait avec l’album Myths of a near future sous le bras, à une époque où l’on n’en avait que pour la nouvelle scène rave. Mais oui, ce mélange de rock et d’électronique dansante, célébrant par la même occasion le retour à la mode du rose et du fluo tant honnis…

Le nouvel album des mêmes Klaxons (sur scène samedi à 20 h 20) était attendu pour février dernier. Le hic, c’est que le groupe a été prié par sa firme de disques de retourner en studio pour le retravailler. Motif : trop peu accessible. Rendez-vous dès lors ce samedi à 20 h 20 à Hasselt pour en découvrir quelques bribes (des titres comme « Moonhead », « Imaginary pleasures », « In silver forest » et « Valley of the calm trees » ayant déjà été joués ici et là), puis en 2010 pour juger du résultat final. Notez que Jamie Reynolds et ses camarades cherchent toujours un producteur pour terminer le boulot entamé par James Ford (de Simian Mobile Disco, dont le deuxième opus vient tout juste de sortir) !

L’intérêt suscité par la présentation en live de nouveaux morceaux vaudra notamment aussi pour Vampire Weekend. Les New-Yorkais (sur les planches ce vendredi 21 dès 19 h 50) sont également toujours au boulot, mais l’album est annoncé pour septembre. Aux dernières nouvelles… En guise de préliminaires, ils ont eux aussi déjà étrenné quelques compos : « White sky », « Cousins », « Taxi cab » et « California English ». Eux, en tout cas, n’auront pas rencontré le moindre souci de production : c’est le claviériste Rostam Batmanglij qui s’est chargé du travail.

Quand les Anversois de dEUS nous dévoileront-ils le successeur de Vantage point ? Patience : il est en cours de fabrication. Mais qu’ils se fendent de deux concerts en trois jours de Pukkelpop sans nous en donner un petit aperçu serait étonnant. D’autant que le groupe de Tom Barman donne là ses seuls concerts de l’année (vendredi à 23 h 35 et samedi à 22 h 05). Et il y a déjà la vidéo podcastable proposée sur leur site, qui en dit plus sur ce work in progress et les maquettes…


commenter par facebook

répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>